google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0

Sédhiou-Journée nationale de l’éducation des filles : Les élèves font le procès des professeurs et alertent sur les risques du milieu


Rédigé le Mardi 29 Novembre 2022 à 12:16 | Lu 71 fois | 3 commentaire(s)



L’académie de Sédhiou a célébré avant-hier, samedi 26 novembre, la Journée nationale de l’Education des filles. Le lycée Ibou Diallo a servi de cadre pour abriter les travaux, organisés sous formes de panels et en présence de plusieurs acteurs de la famille scolaire de Sédhiou. A cette occasion, les élèves et les filles en particulier n’ont pas hésité à dresser un sévère réquisitoire contre certains professeurs, à l’échelle de la région, plus enclins à solliciter leur jupe que les enseignements à leur dispenser. Le proviseur du lycée confirme des cas de harcèlement, mais rassure des dispositions de prévention et de prise en charge. De fortes recommandations sont données pour endiguer le mal.


Cette Journée nationale de l’Education des filles, célébrée avant-hier samedi à Sédhiou, est matérialisée par l’organisation de deux panels au lycée Ibou Diallo, autour de l’enjeu de la scolarisation des filles. Abdoulaye Ba, inspecteur de l’enseignement et responsable du Bureau gestion pédagogique des enseignements, évaluations et apprentissages à l’Académie (IA) de Sédhiou, informe que «le thème est : «Pour une école de la réussite, un environnement sécurisé, le bien-être des filles assuré».

Ce thème a été introduit par deux panélistes que sont Mme Joséphine Ndao, la coordinatrice de la Boutique de droit, et le directeur du Centre académique de l’orientation scolaire et professionnelle (CAOSP) de Sédhiou. «Ce fut un très bon prétexte pour échanger sur la question de la sécurité des filles».

Cette tribune a donné aux élèves et aux filles, en particulier, une voix au chapitre pour décrire et parfois même décrier leur pénible vécu aussi bien à l’école que dans le milieu en général.

«Effectivement, nous rencontrons beaucoup de difficultés à l’école comme le harcèlement sexuel en milieu scolaire. Le plus souvent, ce sont des professeurs qui en sont les auteurs, sous la menace de mauvaises notes et de blâme ; certaines de nos camarades ont peur d’en parler et d’autres finissent par céder, sous la pression. Parfois aussi, c’est entre nous élèves, avec des garçons qui nous provoquent. Entre l’école et la maison, aussi surtout avec les conducteurs de moto taxis Jakarta, nous subissons des situations de harcèlement et même des menaces en cours de route», se confient Mlle Kadidiatou Diallo, élève en classe de 1ère S2B, et Fanta Biaye de la classe de 2e , toutes élèves au lycée Ibou Diallo.

Le proviseur de cet établissement atteste de la prévalence de certaines formes de violences ; mais rassure des dispositions bien solides pour la prévention et la prise en charge des cas.

«Ce sont des cas qui arrivent et nous nous devons de les reconnaître quand-même. Mais, tous les cas qui sont arrivés à nous ont été réglés. Et nous encourageons les élèves à les dénoncer, que ce soit entre élèves et entre élèves et professeurs. Nous en avons déjà géré beaucoup de cas», dixit Mamadou Mané, le proviseur.

Il ressort de ces panels de fortes recommandations listées ici parl’inspecteur Abdoulaye Ba du Bureau gestion pédagogique des enseignements, évaluations et apprentissages à l’académie de Sédhiou.

«C’est le renforcement des structures de gestion comme les organismes de gestion de la vulnérabilité au niveau des écoles et les cellules d’alerte et d’écoute gérées par les élèves et les enseignants. Il y a aussi la création des dynamiques qui favorisent l’autoprotection, la création des clubs, la sensibilisation, le développement de la culture de la dénonciation et le référencement vers les structures de prise en charge».

Enfin, le Bureau genre, que dirige Mme Diatta Yadicone Sané, promet de renforcer le dialogue social pour endiguer le mal à la racine.
Sud quotidien
 
 



1.Posté par Emil Dessert le 29/11/2022 17:23
Je suis payé plus de 💵60$ USD à 💵90 $ USD de l'heure pour travailler en ligne. J'ai entendu parler de ce travail il y a 3 mois et après avoir rejoint celui-ci, j'ai gagné facilement 💵21 000 $ USD sans avoir de compétences de travail en ligne. Essayez-le simplement sur le site d'accompagnement…

Voici ce que je fais......👉 http://www.LiveJob247.com

2.Posté par Leslieatty le 29/11/2022 17:28
I am making $92 an hour working from home. i was greatly surprised at the same time as my neighbour advised me she changed into averaging $ninety five however I see the way it works now. I experience mass freedom now that I'm my non-public boss.
That is what I do.. http://Www.OnlineCash1.com

3.Posté par BettyMilan le 29/11/2022 20:34
Ouais, c'est possible… N'importe qui peut gagner 800 $ + par jour… Vous pouvez gagner de 16 000 $ à 32 000 $ par mois ou même plus si vous travaillez à temps plein… C'est facile, suivez simplement les instructions sur cette page, lisez-la attentivement à partir de du début à la fin…lli C'est un travail flexible mais une bonne opportunité eaning

Ce site OUVRIR ICI……......>>> http://Www.onlinecareer1.com

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


LERAL TV CANAL 33 SENEGAL


Facebook

Publicité





google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT