Vipeoples.net  | Site d'actualité sénégalaise des VIP

«LA CONSTITUTION EST SANS EQUIVOQUE, C’EST LE DERNIER MANDAT DE MACKY SALL»


Rédigé le Mercredi 13 Mars 2019 à 21:43 | Lu 46 fois | 0 commentaire(s)




Macky Sall, le candidat heureux au soir du 24 février 2019 à la présidentielle, avec 58,27% des suffrages, ne pourra plus se présenter pour la prochaine présidentielle. 

C’est l’avis de Nicolas Ndiaye, secrétaire général de la Ligue démocratique (Ld), un parti membre de la coalition Benno Bokk Yakaar. «La constitution du Sénégal dit que nul ne peut faire plus de deux mandats successifs. Donc c’est clair que ce deuxième mandat est le dernier mandat de Macky Sall. La constitution est sans équivoque, c’est le dernier mandat de Macky Sall», a déclaré, hier, Nicolas Ndiaye. en conférence de presse pour faire l’évaluation complète de l’élection présidentielle passé qui s’est soldé par la victoire au 1ère tour du candidat que sa formation soutenait, le secrétaire général de la Ld n’a pas manqué de tacler me Aïssata Tall Sall par rapport à sa proposition de couplage des élections législatives et locales. «c’est vrai que nous sommes en démocratie et que chacun a le doit de convoquer la presse et de livrer ses réflexions. Mais nous pensons que, quand on est dans un groupe, ce qui est le mieux, c’est de discuter à l’intérieur de ce groupe des proposions pour chercher un consensus, avant de les transmettre à l’extérieur», a-t-il analysé.

Ainsi, dira-t-il, «nous (Ld), pensons que la dissolution de l’assemblée nationale n’est pas pertinente. mais, dans tous les cas, nous pensons que c’est prématuré, alors que le président de la république a été réélu et qu’il n’a pas encore prêté serment, ce qu’il ne fera que le 2 du mois prochaine, qu’on vienne poser ces genres d’hypothèses. C’est des questions et de propositions qui nous semblent prématuré». a la question de savoir si la ld va présenter un candidat à la présidentielle en 2024, Nicolas Ndiaye a indiqué que «c’est trop tôt pour y penser. le président de la république vient d’être réélu, au cours de ces cinq années, on ne sait pas ce qui va se passer. Il peut se passer beaucoup de choses d’ici 2024. faire des projections actuellement, franchement, nous pensons que c’est prématuré».

 



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


Publicité



Facebook