Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


Sonko promet d’instaurer un moratoire foncier dans le département de Rufisque


Rédigé le Lundi 11 Février 2019 à 14:59 | Lu 21 fois | 0 commentaire(s)



Après sa rencontre avec le président Abdoulaye Wade, le candidat Ousmane Sonko a pris la direction de Rufisque où il a tenu un meeting au jardin public de la ville. Devant une foule venue nombreuse l’écouter, le leader des Patriotes a évoqué des questions relatives au foncier, aux industries minières, notamment à la pollution que causent les cimenteries implantées dans la ville, au népotisme fiscal, avant de livrer les gages de sa victoire au soir du 24 février prochain.


Le candidat de la coalition « Sonko président » s’est adressé aux Rufisquois lors d’un meeting tenu samedi dernier au jardin public de la ville. Se disant très sûr de sa victoire, l’ancien inspecteur des Impôts et Domaines a listé les problèmes socio-économiques de la ville pour ensuite, promettre d’y remédier une fois qu’il sera au pouvoir. Alors que Rufisque, ancienne commune de la France métropolitaine, connaît de nombreux litiges fonciers, le candidat Sonko promet d’apporter ses « Solutions » à ce fléau. 
  
 « Nous savons que Tenguethie est confronté à des problèmes fonciers très graves. Dans la partie de la zone des Niayes, on assiste à une prédation du foncier, les populations sont dépossédées de leurs terres au profit de nouveaux bourgeois ou des entreprises étrangères et parfois aussi, sous prétexte de création d’une ville nouvelle. Arrivés au pouvoir, nous imposerons un moratoire foncier d’une période de 5 à 6 mois, pour faire le diagnostic de la situation. S’il y a des coupables, ils rendront des comptes», prévient-il d’emblée. Dans le domaine économique et environnemental, Sonko amis à nu le népotisme fiscal et pointé un doigt accusateur sur les usines installées à Rufisque. 
  
Selon lui, Rufisque a perdu sa vocation industrielle et les industries chimiques basées dans ce département, non seulement ne créent pas beaucoup d’emplois mais pis encore, sont sources de pollution. Sur cette question, d’ailleurs, le candidat de la coalition « Sonko président » est allé plus loin et a révélé que « l’Etat a signé une convention d’établissement d’une durée de 20 ans avec la SOCOCIM, filiale du groupe français Vicat, afin que cette dernière échappe au fisc ». 

Ainsi, elle est exonérée des taxes locales comme la patente qui auraient dû renflouer les caisses des communes de la Ville. De précieux fonds qui auraient pu permettre à ces dernières d’investir, afin de répondre aux besoins des populations. Une fois élu président, le député candidat s’engage à mettre fin à cette gestion du pouvoir qu’il juge gabegique et nébuleuse.  
  
En tout cas, le plus jeune des candidats à la Présidentielle 2019 est convaincu de sa victoire au soir 24 Février 2019. 

Sûr de sa victoire…  

Depuis le début de la campagne présidentielle, s’il y a une chose qui frappe le plus l’auditoire du candidat Sonko, c’est incontestablement la forte conviction de ce dernier à remporter le scrutin en vue. A Rufisque, les mots exprimant cette certitude ont retenti encore aux oreilles. « On va gagner parce que la jeunesse a décidé de prendre son destin en main », a soutenu le leader des « Patriotes », avant de se glorifier du soutien massif des Sénégalais de l’Extérieur à sa cause. « On va gagner parce que la Diaspora est derrière nous », a-t-il encore martelé. 







  
Falilou Mbacké MBALLO, Envoyé Spécial Le Témoin 
 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés



Publicité

Facebook