Vipeoples.net  | Site d'actualité sénégalaise des VIP

ROKHAYA SAGNA : LE BUILDING ADMINISTRATIF, C’EST ELLE !


Rédigé le Samedi 9 Mars 2019 à 23:21 | Lu 86 fois | 0 commentaire(s)




ROKHAYA SAGNA : LE BUILDING ADMINISTRATIF, C’EST ELLE !

Derrière l’imposant nouveau bâtiment du Building administratif, Rokhaya Sagna, ingénieure en Btp. Elle est l’unique femme a avoir participé au projet de refection du bâtiment. Zoom !

Rien ne prédestinait Rokhaya Sagna à une carrière dans le Bâtiment. Mais, Rokhaya Sagna a su relever le défi. « J’ai toujours été intéressée par les sciences notamment les mathématiques et sciences physiques. Ce sont ces matières qui m’ont aidées à pousser mes études le plus loin possible », affirme celle qui est maintenant une Ingénieure de référence parce qu’ayant travaillé à un projet cher à l’Etat du Sénégal : la réfection du building administratif. D’ailleurs, elle était la seule femme ingénieure à avoir participé à la réalisation de cette infrastructure administrative.

En 2012, son diplôme de génie civil de l’école Polytechnique de Lille en poche, Rokhaya Sagna commence sa carrière sur le terrain. « J’ai démarré avant même d’avoir mon diplôme. Parce que, j’ai fait mon projet de fin d’études en 2012. Il a duré 6 mois. À la fin de ce projet, j’ai été embauchée directement », narre-t-elle.

Être femme dans un métier majoritairement masculin ? C’est un sujet que Rokhaya Sagna aborde avec modestie. « Les femmes ne sont pas encore nombreuses dans ce métier. Mais c’est une tendance qui tend à changer. On voit, de plus en plus, de jeunes femmes stagiaires dans les Btp ». 
Mariée et mère d’une fille, Rokhaya tente tous les jours de ne pas manquer à ses devoirs en tant qu’épouse. Ce qui n’est une chose aisée vue le métier qu’elle exerce. Mais avec une bonne organisation, elle s’en sort pas mal. « Je suis dans un domaine où l’on ne compte pas les heures. C’est pourquoi, parfois, il y a certaines tâches ménagère que je ne pourrais pas assurer et on m’aide dans ce sens », reconnait la jeune femme.



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


Publicité



Facebook