Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


Marché de « 71 milliards de FCfa» du Ministère de la santé à ACD : Des fournisseurs crient au monopole et à l’asphyxie


Rédigé le Mardi 5 Décembre 2023 à 13:20 | Lu 100 fois | 2 commentaire(s)



L’affaire du marché de gré à gré de « 71 milliards FCFA » attribué à ACD n’est pas du goût de l’association des fournisseurs de matériels médicaux. C’est un monopole dangereux qui menace le système sanitaire et les fournisseurs qui se sont lancés dans ce domaine de l’imagerie médicale.


Marché de « 71 milliards de FCfa» du Ministère de la santé à ACD : Des fournisseurs crient au monopole et à l’asphyxie
Dans une déclaration rendue publique hier et dont « Le Point Actu » a reçu copie, cette association, visiblement tirée de sa réserve par la clameur née dans la presse, annonce s’être réunie « d’urgence pour apporter des éclaircissements et interpeller le chef de l’Etat et (…) faire le point sur cette affaire et déterminer un plan d’action ». En conclave le mercredi 29 novembre dernier, les fournisseurs disent ne pas être opposés encore moins réfractaires à l’octroi d’un marché de plusieurs milliards à un fournisseur sénégalais.

Au contraire, pour cette association, cela honore le secteur privé national. Toutefois, le bât blesse, pour l’association des fournisseurs, là où, dans ce marché attribué à ACD, on retrouve à la fois la construction d’un hôpital, l’érection d’un centre de diagnostic et d’imagerie médicale, l’acquisition d’ambulances, d’équipements en imagerie médicale.

Les fournisseurs dénoncent également dans ce marché le lot d’équipements en imagerie médicale composé de plusieurs scanners, des IRM, des appareils de radiologie, de reprographie d’un montant d’environ 40 milliards FCFA. Cela va générer annuellement entre 15 et 20 milliards FCFA, selon l’association des fournisseurs, au bénéfice d’une seule marque à savoir Siemens représentée par ACD.

Alors qu’’aujourd’hui, renseigne les fournisseurs regroupés autour de cette association, le marché d’imagerie médicale est ouvert et est géré par plusieurs entreprises sénégalaises pour la maintenance et la fourniture de consommables. Ce « parti-pris » expose, selon les signataires du communiqué « toutes les autres structures qui s’activent dans le secteur, vers la faillite du fait de l’absence de prestations de leurs services de maintenance et de fourniture de consommables pour lesquels des efforts financiers considérables ont été déployés en termes de formation du personnel et d’investissements en équipements ».

L’association des fournisseurs ajoutent dans les déboires « les goulots d’étranglement et contraintes liées à leurs engagements bancaires ». Cette association annonce aussi « un risque réel d’un impact négatif sur l’économie sénégalaise du fait que seule une société aura le monopole et la liberté totale de fixer les prix sur la branche de l’imagerie, sans que personne ne trouve à redire ».

Et ce n’est pas tout, préviennent les fournisseurs, qui alertent que la moindre défaillance de la société détenant le monopole, « c’est tout le système sanitaire qui sera anéanti, voire paralysé sur l’ensemble du territoire national ». C’est en quoi le bureau de l’association des fournisseurs de matériels médicaux se dit « convaincu que le Chef de l’Etat n’est pas au courant de ces manœuvres et des graves dangers au triple plan social, économique et sanitaire encourus ». En quoi, au nom d’une gouvernance vertueuse, ces fournisseurs sollicitent du président de la République « l’annulation de ce marché ou à tout le moins qu’il en écarte le lot relatif à l’imagerie médicale » à cause « des risques encourus » par le système sanitaire.

Cette affaire de marché de gré à gré est sur la place publique depuis moins d’une semaine. C’est African Intelligences qui l’a révélé. Ce site parle d’un marché de plus de 65 milliards FCFA relatif à la fourniture d’équipements médicaux qui éclabousserait le ministère de la Santé. African Intelligences indique qu'un important et très discret contrat public de gré à gré a été conclu pour la fourniture d’équipements médicaux auprès d’un groupe allemand.

D'après le journal Point Actu, le bénéficiaire du marché est une société locale de distribution de matériel médical dénommée Afrique Conception Distribution (ACD). Ce marché dit de gré à gré a été approuvé par le ministère des Finances et du Budget le 15 septembre. Madame Assyetou Cassé Dioum, directrice d’ACD a dégagé en touche. « Il n’y a rien de louche, c’est le même mode de financement qui est utilisé pour les hôpitaux Le Dantec, de Tivaouane et de Saint-Louis », a-t-elle indiqué, répondant aux soupçons de scandale et de surfacturations.
 
 



1.Posté par Anne le 05/12/2023 13:39
I get paid more than 💵$90 to 💵$400 per hour for working online. I heard about this job 3 months ago and after joining this I have earned easily 💵$10k from this without having online working skills . Simply give it a shot on the accompanying site…
Here is I started.…………>> http://Www.Moneypay1.com

2.Posté par GILIVI le 05/12/2023 16:13
I am creating an honest wage from home 1900 Dollars/week , that is wonderful, below a year agone i used to be unemployed during a atrocious economy. I convey God on a daily basis i used to be endowed these directions and currently it's my duty to pay it forward and share it with everybody, Here is I started.....
HERE====)>))>www.now.salaryoption1.com


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 24 Février 2024 - 14:51 Article 36 : les éclairages du Pr Babacar Guèye



LERAL TV CANAL 33 SENEGAL


Facebook

Publicité





google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT