Tensions à l'Assemblée nationale : Les députés de l'opposition contestent l'interdiction de poser des questions


Rédigé le Mardi 6 Février 2024 à 10:16 | Lu 83 fois | 0 commentaire(s)




L'ouverture des débats ce lundi à l'Assemblée nationale du Sénégal sur l'examen de la proposition de loi constitutionnelle a été marquée par des tensions entre les députés de l'opposition, Yewwi Askan Wi et Taxawu Sénégal, et le président Amadou Mame Diop. Ces derniers ont tenté de poser des questions par rapport aux questions préalables, mais le président a refusé, provoquant la contestation des opposants.

Face au refus du président de l'Assemblée nationale, les députés de l'opposition ont décidé d'envahir le pupitre, exprimant ainsi leur désaccord avec la décision du président. Cette action a conduit à la suspension de la séance pendant 5 minutes, le temps que l'ordre soit rétabli.

Les députés de Yewwi Askan Wi et Taxawu Sénégal ont réfuté le droit du président de les empêcher de poser des questions, soulignant l'importance de la transparence et du débat démocratique. Cette confrontation soulève des questions sur les limites du droit de poser des questions au sein de l'Assemblée nationale et met en lumière les tensions politiques entourant la proposition de loi constitutionnelle.

Birame Khary Ndaw


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


LERAL TV CANAL 33 SENEGAL


Facebook

Publicité





google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT