google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


Santé / Maladies de l’Enfant : TIMCI pour le renforcement des équipements et la formation


Rédigé le Jeudi 21 Octobre 2021 à 12:34 | Lu 98 fois | 0 commentaire(s)



En 2018, plus de 5 millions d’enfants de moins de cinq ans sont décédés à la suite de maladies évitables et traitables. Le projet des Outils pour la Prise en Charge Intégrée des Maladies de l’Enfant (TIMCI en anglais), veut améliorer le diagnostic et la prise en charge


Santé / Maladies de l’Enfant : TIMCI pour le renforcement des équipements et la formation
Pour bien réussir le diagnostic des indicateurs de maladies infantiles graves, il faut des équipements et une formation correcte du personnel de santé. En effet, lorsque des enfants malades arrivent dans les établissements de soins de santé primaires, il est essentiel qu’ils soient correctement examinés, diagnostiqués et gérés, et si besoin est, référés aux soins d’urgences le plus rapidement possible.

Le matériel est vital pour s’assurer d’une identification rigoureuse des causes majeures des maladies et de décès infantiles. Il facilite un traitement et une guérison rapides.

« Les équipements pour mesurer les signes vitaux, tels que l’oxymétrie de pouls, sont essentiels pour sensibiliser le personnel soignant aux signes de maladies graves et aux besoins d’un traitement urgent. Les oxymétries de pouls sont des instruments non invasifs, qui mesurent le pouls ainsi que la saturation en oxygène dans le sang. Ils fournissent des informations objectives sur le patient et permettent au personnel soignant d’identifier les enfants qui sont gravement malades », lit-on dans un document de présentation du projet TIMCI, mis en œuvre en collaboration avec la Direction de la Santé de la Mère et de l’Enfant et le CEA SAMEF de l’UCAD et piloté par Path.

Il est établi que l’oxymétrie de pouls permet d’identifier correctement l’hypoxie chez 20% à 30% de plus d’enfants que si l’on se fie aux seuls signes cliniques. Le document ajoute que des « données et recommandations existent pour la gestion des cas, mais ne sont pas toujours suivies par le personnel soignant ».

Les algorithmes d’assistance au processus décisionnel clinique (CDSA, en anglais), aident à « organiser les informations du patient ainsi que ses symptômes, à travers des applications numériques et permet de relier ces informations aux recommandations correspondantes de la Prise en Charge Intégrée des Maladies de l’Enfant ».

Ces outils, placés dans des milieux appropriés et fonctionnant correctement, sont essentiels au dépistage et à la prise de décision. Ils permettent aux intervenants de première ligne, d’identifier correctement les enfants qui requièrent une attention immédiate, améliorant ainsi leurs chances de guérison. De plus, un dépistage et un diagnostic rigoureux permettent d’éviter une utilisation abusive de médicaments et antibiotiques, résultant à une augmentation de la résistance aux antimicrobiens.

Il ressort de la présentation du projet que dans beaucoup d’établissements des pays à moyens et faibles revenus, ces équipements essentiels ne sont pas largement accessibles, ne fonctionnent pas correctement, ne sont pas adaptés pour des nouveau-nés ou des enfants de moins d’un an ou alors les opérateurs manquent de formation et de soutien.

En outre, il n’existe pas toujours de politique globale pour aider les pays à sélectionner les meilleurs appareils pour leurs milieux spécifiques et peu d’information est disponible sur leurs impacts sur la santé, leur rentabilité ou leur pertinence dans les établissements de soins de santé primaires (PHC en anglais).

L’accès à des outils appropriés

Le projet des Outils pour la Prise en Charge Intégrée des Maladies de l’Enfant (TIMCI en anglais), a pour but d’améliorer l’accès à des outils à la fois appropriés et économiquement accessibles.

Il s’agit d’aider le personnel soignant à identifier les enfants gravement malades et recommander un traitement le plus rapidement possible. Tout au long de 2023, TIMCI travaillera en collaboration avec les gouvernements de l’Inde, du Kenya, de Myanmar, du Sénégal, et de la Tanzanie ainsi qu’avec des partenaires globaux.

Mais aussi pour introduire les oxymètres de pouls et les algorithmes d’assistance au processus décisionnel clinique (CDSA, en anglais) au sein de 360 établissements de soins de santé primaires (PHC en anglais) dans les cinq pays projet.

Le projet va équiper le personnel soignant d’outils essentiels pour détecter les pathologies graves chez les enfants malades, produire des données sur l’impact, la rentabilité économique et les meilleures pratiques quant à l’utilisation de ces outils dans les établissements de soins de santé primaires afin de remédier aux lacunes et d’informer (sur) une orientation mondiale.





Actunet


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


LERAL TV CANAL 33 SENEGAL


Facebook

Publicité





google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT