google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


Prolongation âge retraite: Mballo Dia Thiam plaide pour une généralisation de la mesure à tout le corps médical


Rédigé le Vendredi 6 Novembre 2020 à 14:19 | Lu 320 fois | 0 commentaire(s)



Alors qu’il pensait voir une « démocratisation » de l’âge de la retraite chez tous les travailleurs de la santé, Mballo Dia Thiam dit constater, en lieu et place, une discrimination d’une catégorie du corps médical (paramédicaux : Ndlr) et un traitement de faveur pour les chirurgiensdentistes, les pharmaciens et les médecins vétérinaires qui, désormais, prendront la retraite à l’âge de 65 ans. Ce recul de l’âge de la retraite est pourtant une vieille doléance de ses camarades syndicaliste car toujours inscrite sur leur plateforme revendicative. D’où son plaidoyer pour l’élargissement de la mesure chez toutes les catégories de travailleurs du corps médical.


Une fin heureuse à l’avantage de « toutes » les catégories de travailleurs de la santé ! C’est ce qu’exige Mballo Dia Thiam, en réaction à la mesure prise par le chef de l’Etat et prolongeant l’âge de départ à la retraite chez les médecins et pharmaciens jusqu’à 65 ans. Selon le patron du Sutsas (Syndicat autonome des travailleurs de la santé et de l’action sociale), l’allongement de l’âge de la retraite jusqu’à 65 ans doit être valable pour tout le corps médical. Médicaux comme paramédicaux devraient être dans la même fourchette du taux plein de la retraite. Cette exigence du président de l’Alliance And Gueusseum n’est pas fortuite.

Le gouvernement semble remuer la « plaie béante » en donnant la part belle à une catégorie de professionnels de la santé à savoir les médecins, les chirurgiens-dentistes, les pharmaciens et les médecins vétérinaires. Lesquels vont pouvoir désormais jusqu’à 65 ans, contre 60 auparavant, soit une prolongation de cinq ans avant de faire valoir leurs droits à une pension de retraite. Ce décret portant relèvement de l’âge de la retraite est la matérialisation d’un accord signé par le gouvernement avec le Syndicat autonome des Médecins du Sénégal (Sames). bon prince, Mballo Dia Thiam dit « saluer un tel avantage octroyé à cette catégorie de travailleurs de la Fonction publique », non sans accuser le gouvernement d’avoir fait dans la « discrimination ».

« Les gens du pouvoir ont avancé des arguments avec des motifs qui sont valables pour toutes les autres catégories de travailleurs », s’est indigné le secrétaire général du Syndicat unique des Travailleurs de la Santé et de l’Action sociale (Sutsas) qui dit porter en bandoulière le combat pour le recul de l’âge de la retraite depuis les années 2000. Un combat qui, hélas, peine encore à avoir une suite favorable. « En son temps, le Fnr (Ndlr, Fonds national de retraite) était déficitaire. Il fallait revoir les bassins de cotisations et prolonger l’âge de la retraite pour une démocratisation de la retraite. On avait demandé à ce que tous les agents cotisent les mêmes montants. Malheureusement, et depuis lors, rien n’a changé.

Les fonctionnaires perçoivent beaucoup plus que les décisionnaires qui reçoivent des pensions modiques une fois à la retraite », se désole M.. Thiam selon qui « beaucoup de choses sont à rectifier. Comme, par exemple, la migration de ceux qui sont à l’Ipres (Ndlr, Institution de prévoyance retraite du Sénégal) vers le Fnr ». D’après le patron du Sustas, on devrait aujourd’hui « aller au-delà de l’allongement de l’âge de la retraite à 65 ans pour arriver à stabiliser le bassin des cotisations en faisant cotiser ceux qui sont en activité pour ceux qui sont en inactivité ».

A côté des cotisations, il y a la question du recrutement qui altère aujourd’hui leur pension de retraite. « Il y a un retard de recrutement massif qui fait qu’aujourd’hui, les contractuels sont plus nombreux que les fonctionnaires. Les contractuels dépassent de loin le nombre de fonctionnaires. Or, on devait avoir plus de fonctionnaires que de décisionnaires. Cela déteint aujourd’hui sur notre pension de retraite qui nous met dans une situation de précarité dès qu’on arrive à la retraite » indique-t-il.

Deux questions nodales qui font que ces syndicalistes de la santé affiliés à l’Alliance And Gueusseum y avaient exigé l’inclusion de l’indemnité de risque pour l’équité dans la pension de retraite. Toutefois, le Chef de l’Etat ayant accordé la prolongation de l’âge de la retraite à 65 ans, Mballo Dia Thiam approuve et parle d’un bon pas franchi. Cela dit, il pense que le chef de l’Etat doit faire en sorte que « nous autres en bénéficions afin de nous sortir de la précarité. Car, tous les travailleurs méritent de meilleures conditions de travail, et les mêmes égards à la retraite » soutient Mballo Dia Thiam.

Le patron de l’alliance « And Gueusseum » dit « n’avoir pas à cracher sur les avantages des autres », mais trouve, en parallèle, que tout travailleur devrait être enrôlé dans cette mesure du taux plein de l’âge de la retraite, aujourd’hui porté à 65 ans pour une certaine catégorie du corps médical… En des termes clairs, il demande la fin de la discrimination entre membres du même corps médical…

Le Témoin



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


LERAL TV CANAL 33 SENEGAL


Facebook

Publicité





google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT