google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


PORT DE NDAYANE, PRIMES DE RENDEMENT: LES VÉRITÉS DE SADIKH BÈYE


Rédigé le Dimanche 6 Septembre 2020 à 16:09 | Lu 167 fois | 0 commentaire(s)




Le port de Ndayane coince. Longtemps annoncé, il tarde à être réalisé. Mais, pour le directeur du port Autonome de Dakar, ce bijou tant attendu et qui contribuerait au rayonnement de l’économie sénégalaise se réalisera dans un horizon de 3 à 4 ans. Il a donné les assurances, ce dimanche, devant le prétoire du Jury du dimanche. En plus, il a indiqué que les trois phases du projet sont évaluées à 3 milliards de francs CFA. « On ne peut pas dire que ça coince.

Le port de Ndayane, c’est des négociations âpres. Nous avons reçu instructions du président de la République qui nous a dit de négocier un contrat équilibré et qui résiste au test du temps. C’est pourquoi nous sommes très regardant sur tous les détails », explique-t-il pour justifier ce qui retarde le démarrage des travaux. En effet, les travailleurs du Port qui réclamaient les paiements des primes de rendements vont bientôt rentrer dans leurs fonds. Ces primes, représentant 7% de la masse salariale, seront payés à la fin du mois de septembre. Mais, précise le Dg du PAD « nous ne pouvons payer qu’après autorisation du président de la République .

C’est cela la procédure ». Le Port avait également promis de régulariser, sur les 3 ans, les 650 agents qui avaient un contrat à durée déterminée. Cette promesse, rassure le Directeur du port va se faire. « Il y a des règles de gestion. Il y a un timing », a indiqué M. Bèye, ajoutant que 150 prestataires de services auront des CDD.

Pour ce qui est de la cartographie de l’ANSD, il estime qu’elle a été bénéfique pour le port puisque qu’ils ont pu récupérer 17 ha qui n’était pas connus du port.

Devant le Jury du dimanche, Aboubacar Sadikh Bèye a déclaré qu’au Port de Dakar, c’est 73 % de containers qui repartent vides. Ainsi, pense-t-il, ce sont ces goulots d’étranglements qu’il faut lever. Car, à son avis, il faut décrocher sinon les tendances lourdes vont continuer à inhiber notre performance.
 
 



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


LERAL TV CANAL 33 SENEGAL


Facebook

Publicité





google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT