Display Code
Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


« PEINE DE MORT » Découvrez la réaction de ALY NGOUILLE NDIAYE


Rédigé le Dimanche 26 Mai 2019 à 21:04 | Lu 59 fois | 0 commentaire(s)




« PEINE DE MORT » Découvrez la réaction de ALY NGOUILLE NDIAYE

L’application de la peine de mort n’est la solution pour éradiquer la criminalité au Sénégal. C’est la conviction du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Aly Ngouille Ndiaye. Cette loi, abrogée au Sénégal depuis 2004, fait l’objet de débat après la série de meurtres notée, ces temps-ci, au Sénégal. Si les foyers religieux musulmans du Sénégal restent favorables à son application, les organisations de droits de l’homme, elles, disent niet. L’Etat, pour sa part, ne compte pas revenir en arrière, si l’on en croit le ministre de l’Intérieur.

« Nulle part, dans le monde, il n’a été prouvé que l’application de la peine de mort pourrait réduire le taux de criminalité. De l’indépendance jusqu’en 2004, la peine de mort existait au Sénégal. Et nous n’avions eu que deux cas d’exécutions. Pourtant, il y avait, entre temps, combien de meurtres ? Ce n’est pas forcément la solution », a déclaré le ministre Aly Ngouille Ndiaye qui note que « cette loi ne répond pas à la marche actuelle du monde ».

Le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, a affirmé que l’Etat du Sénégal n’est pas prêt à rétablir la peine de mort, tant réclamée par certains Sénégalais qui, selon eux, réduirait le taux de criminalité, lors de l’émission Jury du dimanche de i-radio.

« Non, je ne pense pas que l’Etat du Sénégal soit prêt à rétablir la peine de mort », a dit le patron de la police qui répondait à une question d’un citoyen sénégalais, durant cette émission. Ce dernier lui demandait d’essayer de rétablir la peine de mort pour voir si ça peut dissuader les criminels.

Le ministre de l’Intérieur estime qu’il n’a pas été prouvé que la peine de mort a pu diminuer la criminalité. Il a rappelé que seules deux personnes ont été exécutées lorsque la peine de mort existait au Sénégal.

Aly Ngouille Ndiaye a également révélé que le président Macky Sall a pratiquement doublé l’effectif de la police en 7 ans, celui de la gendarmerie a considérablement augmenté, sans oublier les Sapeurs-pompiers. Il n’a pas souhaité donner de chiffres pour des raisons de secret de défense.

 



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés



Publicité

Facebook