Vipeoples.net  | Site d'actualité sénégalaise des VIP

Mimi, Khalifa et Aïssata: Soit ils passent ou ils se cassent définitivement de la Politique


Rédigé le Samedi 28 Juin 2014 à 20:50 | Lu 85 fois | 0 commentaire(s)




Dans beaucoup de localités, Premier Ministre, Ministres, directeurs généraux, députés et anciens députés, ont pris leur courage à deux mains en s’engageant dans la bataille des locales avec tout le risque que cela comporte. Aminata Touré, de la Coalition Benno Bokk Yakaar ne court-elle le risque, se demandent certains, d’une défaite et de perdre son fauteuil de chef du gouvernement en cas perte à Grand Yoff. Ce qui est sûr c’est que contrairement à la liste proportionnelle, il n’est pas évident de sortir si facilement victorieux de la majoritaire.

Certains n’hésitent d’ailleurs pas à penser que c’est un piège qui lui est tendu par le Président de la République pour se débarrasser facilement d’elle. Les mêmes personnes pensent qu’elle aurait mieux fait d’aller à Kaolack où la course n’est pas trop serrée. Quant à Khalifa Sall de la Coalition Takhawou Ndakarou, d’aucuns se demandent, si toutefois il perdait les élections s’il lui sera toujours possible de continuer son ascension et de réaliser sa volonté réelle ou supposée de se présenter à la présidentielle de 2017.

Même chose pour Aissata Tall Sall, de la Coalition Benno ak Aissata, qui n’a pas droit certainement à l’erreur. Après sa candidature malheureuse à la tête du Parti socialiste contre Ousmane Tanor Dieng, c’est le moment pour elle de montrer à la face du monde sa légitimité locale. Beaucoup de directeurs généraux candidats, têtes de listes majoritaires dans leur localité, ont également intérêt à ne pas perdre la compétition. Puis que l’Aperiste en chef a clairement affiché son intention de se débarrasser de tous les perdants.
Source : Sud


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


Publicité



Facebook