Vipeoples.net  | Site d'actualité sénégalaise des VIP

Le Président Macky Sall à la rentrée solennelle des Cours et Tribunaux: « Je suis prêt à aller le plus loin possible pour moderniser notre justice »


Rédigé le Vendredi 12 Janvier 2018 à 12:35 | Lu 39 fois | 0 commentaire(s)


Le président de la République se dit prêt à faire des ‘’concessions’’ pour une justice plus ‘’performante et accessible’’. Macky Sall présidait, hier, la rentrée solennelle des Cours et Tribunaux.


Le Président Macky Sall à la rentrée solennelle des Cours et Tribunaux: « Je suis prêt à aller le plus loin possible pour moderniser notre justice »
Il a été question, ces derniers jours, de l’indépendance de la justice. Partout, ou presque, l’on a épilogué et dénoncé une ‘’mainmise invisible’’ sur la justice par l’Exécutif. A cet égard, l’Union des magistrats du Sénégal (UMS) avait, lors d’un colloque sur l’indépendance de la justice, plaidé pour le départ du président de la République et du ministre de la Justice du Conseil supérieur de la magistrature (CSM). Aux finx d’avoir une justice indépendante, qui ne serait pas aux ordres d’un chef d’Etat ou d’un ministre. Cet appel solennel des hommes du Droit a manifestement été perçu 5 sur 5 par le chef suprême de la magistrature. Puisque présidant hier, la rentrée solennelle des cours et tribunaux, le président Sall n’a pas esquivé cette question, qui taraudait tous les esprits. Le chef de l’état a donné des gages, déclinant ainsi sans position sans équivoque sur le sujet. 

Macky Sall : « notre système judiciaire est perfectible. Je suis d’accord avec vous que nous avons l’un des meilleurs systèmes juridictionnels. Même s’il faut reconnaître qu’il est également perfectible. Dans cette recherche spirituelle de l’amélioration de notre système judiciaire, je vous invite, ainsi que le ministre de la Justice, à une démarche inclusive pour réfléchir sur les mécanismes d’amélioration et de modernisation de notre Justice. 

Mais alors, une réflexion inclusive qui ne sera pas que l’affaire des magistrats. Il faudra que cette réflexion implique aussi les professeurs, les professionnels du Droit, les avocats, les notaires, les greffiers, les huissiers, les commissaires-priseurs et la société civile. Pour exploiter toutes les voies possibles afin de rendre la justice plus performante et plus accessible 
». 

Le chef de l’Etat est pour une modernisation de la justice. Il est prêt à faire des ‘’concessions’’ pour ça. « Quant à moi, je suis ouvert à toutes les propositions sur la modernisation de la Justice et sur l’indépendance de la magistrature, y compris la question qui revient souvent dans la presse. Et c’est, hélas, un sujet qui devrait être traité par les professionnels, le Conseil supérieur de la Magistrature. Il n’y a pas de tabou. Pourvu que la réflexion soit inclusive et qu’elle profite à la Justice et à son indépendance. Il n’y a aucun sujet tabou et je suis prêt à aller le plus loin possible pour la modernisation de notre Justice », a-t-il rassuré. 




L'Observateur
 
 


Nouveau commentaire :
Facebook

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


Publicité



Facebook