google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


Le Président Abdoul Mbaye a été l’invité de festivités organisées en prélude à la fête du nouvel an chinois.


Rédigé le Samedi 25 Janvier 2020 à 15:35 | Lu 271 fois | 1 commentaire(s)



Banquier et économiste, ancien Premier ministre, ses hôtes souhaitaient entendre un expert africain sur la place de l’art et de la culture dans l’édification des nouvelles routes de la soie, en particulier celle reliant la Chine et l’Afrique."La Chine et l’Afrique : l’une des routes de la soie
Beijing le 11 janvier 2020


Monsieur le Président Zhao
Mesdames, mesdemoiselles, messieurs
 
L’art et la culture appartiennent à l’universel.
Ils s’adressent tous deux au même homme fait de sens, de chair et de sang, quel que soit sa race ou sa religion.
Selon leur nature, l’art et la culture, par le beau et l’agréable, réjouissent les regards, enchantent l’oreille, font verser des larmes et savent se saisir des cœurs.
Ils finissent donc par prendre possession de notre intimité d’humain.
C’est sans doute la raison pour laquelle, ils sont source et motivation de rencontres entre peuples se connaissant ou cherchant à se connaître.
Et c’est pourquoi j’ai accepté avec beaucoup de plaisir de franchir d’aussi nombreux kilomètres pour venir honorer l’invitation de Monsieur ZHAO, et assister à ce programme qui nous réunit autour d’un beau festival de musique et de danses.
 
Nul au monde n’ignore désormais la Chine et donc au moins une petite partie de son art et de sa culture. Mais cette dernière est si vaste que nombre des facettes de cette grande civilisation millénaire sont toujours à découvrir. 
La curiosité à son endroit est d’autant plus forte que son nouveau réveil depuis plusieurs décennies l’a lancée à l’assaut de la restauration de sa place dans le concert des Nations modernes. 
C’est, je pense, le sort des grandes civilisations d’hier de pouvoir un jour retrouver leur force et ressusciter leur puissance. C’est pourquoi je reste optimiste qu’un jour prochain, l’Afrique, parce qu’elle fut terre de la civilisation pharaonique égyptienne noire puis sémite, également millénaire, saura retrouver une place majeure dans l’espace monde.
 
De l’art et de la culture, jaillissent les paradigmes qui portent le progrès de l’homme pour l’homme. Les cœurs que l’on rapproche par la culture sont déjà expression de générosité, de solidarité et de souci de paix. 
Les objectifs sociaux en deviennent cette préoccupation de viser le mieux-être de l’homme et de rechercher avec obsession le recul de la misère et de la pauvreté de ses semblables. 
Ainsi la réussite de la Chine en matière économique et sociale devrait inspirer tous les gouvernants des pays en retard de développement économique. Et je suis convaincu que le choix d’options similaires de développement économique peut aussi naître de nos échanges culturels et de nos compréhensions réciproques. 
 
Léopold Sédar Senghor fut le premier Président de mon pays, le Sénégal. Il rêvait d’un monde du « donner et du recevoir » comme condition d’une civilisation universelle. Je suis parmi vous aujourd’hui parce que venu recevoir un peu plus de la civilisation chinoise. 
A vous aussi de donner hors de Chine, ce que vous faites du reste déjà admirablement bien, dans la paix, sans canons ni bombes visant à imposer votre vision du monde.
En effet, le Sénégal, un exemple pris parmi d’autres pays, dispose aujourd’hui de nombreuses œuvres réalisées par la Chine pour abriter l’expression et l’échange culturels. 
J’ai eu personnellement l’honneur d’inaugurer en compagnie de l’ambassadeur de Chine l’un des nombreux stades construits, car le sport est aussi culture, lieu d’émotion et d’échanges, de confrontation mais dans le fair-play. 
Et nous devons à votre grand pays notre plus Grand théâtre, également un musée des civilisations noires.
Le rôle de vos media dans cette entreprise de promotion de l’art et de la culture chinoise est bien entendu essentiel sur cette Terre devenue plus « connectée » que jamais, plus demandeuse d’images que jamais. Dans la volonté des États de tracer une nouvelle route de la soie, une part essentielle de ce projet revient aux médias pour susciter et créer l’intérêt du grand public. Ils doivent mieux faire connaître la culture et plus particulièrement la musique et le sport de votre merveilleux pays, de votre belle civilisation, de votre splendide réussite contre la misère des hommes.
 
En Afrique, au Sénégal en particulier, la Chine est déjà bien accueillie et continuera de l’être. Votre culture renferme la fierté et la dignité qui forcent les portes de l’indépendance et de l’autodétermination. Observons ensemble la marche de l’Histoire contemporaine : la lutte pour la dignité se substitue désormais à la lutte des classes ; et à cet égard la Chine peut être considérée comme exemplaire lorsque toutes ses classes sociales sont engagées dans ce combat de fierté nationale consistant à toujours chercher à être les meilleurs au monde.
C’est sur un registre identique qu’une revendication ancienne devenant de plus en plus forte vient d’aboutir en Afrique de l’Ouest. Les vestiges d’une vieille dépendance monétaire à l’égard de l’ancienne puissance coloniale viennent d’y être supprimés il y a moins d’un mois : le franc CFA changera bientôt de nom, deviendra l’Eco, monnaie de 15 pays africains, et la France ne sera plus impliquée dans sa gestion comme ce fut le cas pendant 60 ans d’indépendance politique.
Là également la Chine avait emprunté la bonne voie : la culture forte a aussi imposé une monnaie souveraine. Elle est aujourd’hui à la recherche d’un statut de monnaie de réserve mondiale dans une démarche de progrès et d’indépendance accrue vis-à-vis d’autres monnaies émises par d’autres puissances économiques.
A l’heure où l’Europe et les Amériques verrouillent leurs frontières par reflexe identitaire ou par égoïsme, l’Afrique, au nom d’une culture de dignité, doit se débarrasser de survivances d’un passé colonial et choisir ses meilleurs partenaires parmi ceux dont elle peut apprendre de leur réussite récente dans le cadre d’une relation de respect mutuel et d’intérêt réciproque.
 
La nouvelle route de la soie doit absolument être construite de respect, d’échanges culturels et de bonnes pratiques économiques et sociales visant à assurer du mieux-être aux hommes. Au-delà de toute idéologie, il ne s’agit finalement que de solidarité, de prospérité partagée et surtout de paix mondiale.
 
Je vous souhaite à toutes et à tous une bonne et heureuse année 2020.








1.Posté par mya le 25/01/2020 16:21
77 121 57 21- 78 173 52 59
Institut Bella
Ici vos désirs sont des ordres on prendra soins de vous dans un cadre rénové, discret et calme. Une gamme variée de massage (doux, relaxant, tonifiant, sénégalais, Américain, Royal) et d’autres soins du corps vous y attend à des prix exceptionnels . Vous serez au Nirvana avec nos jolies et douces masseuses...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés



Facebook

Publicité





google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT / script> et avant le :