Vipeoples.net  | Site d'actualité sénégalaise des VIP

Karim Wade s’apitoie-t-il sur son sort ? : "J’ai été expulsé de mon propre pays pour prendre le chemin de l’exil forcé"


Rédigé le Vendredi 12 Janvier 2018 à 13:06 | Lu 62 fois | 0 commentaire(s)



Karim Wade s’apitoie-t-il sur son sort ? : "J’ai été expulsé de mon propre pays pour prendre le chemin de l’exil forcé"
La disparition du Khalife général des mourides fait sortir Karim Wade de son silence légendaire depuis qu’il séjourne à Doha. En effet, ce dernier a adressé un communique à la communauté mouride hier, pour présenter ses condoléances à partir de Doha. Il ainsi profité de l’occasion pour s’indigner de la façon dont il a été « expulsé » du pays après une longue détention. 

Karim Wade réapparait sur la scène publique à la suite du décès de Serigne Sidy Mokhtar. Wade-fils, qui parait très touché par la nouvelle, renouvelle son estime envers le défunt Khalife. Dans son communiqué, il a expliqué qu’il a toujours eu le soutien du disparu, « Les années de persécution, de détention arbitraire et d’instrumentalisation de justice, ses prières et autres marques d’attention et affection à mon égard, ont été une véritable source de réconfort », explique-t-il. 

Cependant Karim Wade accuse l’Etat de lui avoir ôté la possibilité de se rendre à Touba et d’avoir été forcé de sortir de son propre pays pour prendre le chemin de Doha le 24 juin 2016. Il rappelle qu’après trois ans de détention, son seul souhait était de d’aller directement à Touba pour témoigner toute sa gratitude à celui qu’il appelle son « père » et son « ami », Serigne Sidy Mokhtar Mbacké. 

Le fils de Wade termine avec des prières pour le disparu et prie le Seigneur de lui donner le courage de rester sur le chemin tracé par Serigne Sidy MokhtarMbacké. « Aujourd’hui qu’il est parti, j’implore Allah de me donner la force, jusqu’à mon dernier souffle, de rester sur la voie qu’il a balisée, celle du courage, de l’exigence de vérité en toute circonstances et d’une foi inébranlable en Dieu et en Serigne Touba », déclare-t-il. 



 


Nouveau commentaire :
Facebook

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 10 Décembre 2018 - 22:41 Les huit nouveaux membres du CNRA connus



Publicité



Facebook