google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


Interpellés hier dans la matinée à L’UCAD : Ce que les 5 étudiants du Pastef ont dit aux enquêteurs


Rédigé le Dimanche 28 Février 2021 à 11:04 | Lu 163 fois | 0 commentaire(s)



avant-Hier en début de matinée, les éléments de la sécurité du COUD de l’Université Cheikh Anta Diop ont remis entre les mains des limiers du commissariat de police du Point-E, 5 étudiants soupçonnés d’avoir de fomenter le projet de mettre le feu à l’intérieur du campus scolaire.


Interpellés hier dans la matinée à L’UCAD : Ce que les 5 étudiants du Pastef ont dit aux enquêteurs
Selon « EnQuête », il s’agit d’A. S., A. W. B., A. B., O.W. et E. D. Ils sont inscrits dans différentes facultés de l’UCAD, précisent leurs sources. Leurs interlocuteurs informent aussi que la fouille de leurs chambres respectives a permis aux limiers de trouver un matériel important composé de herses artisanales, de tubes orange avec des clous pour trouer les pneus des véhicules et les ralentir, en cas de besoin, et une quantité importante de carburant, entre autres.

Lors des auditions, poursuivent-ils, certains ont reconnu les faits. Ils ont soutenu qu’ils voulaient manifester, pour apporter leur soutien à leur leader Ousmane Sonko qui est accusé de viols répétitifs.

Sur les modalités de ces manifestations, EnQuête dit n’avoir pas eu d’amples informations. Les autres ont nié être mêlés à cette tentative de trouble à l’ordre public. Enfin, il y a celui qui a opté pour le silence. Autrement dit, il n’a pipé mot, lors de son audition dans le régime de garde-à-vue, malgré les relances des hommes du Commissaire Ahmed Tidiane Thiam, le patron de ce commissariat.

Ils précisent que la procédure pour ces 5 étudiants est bouclée. Mais, ils n’ont pu être déférés au parquet, parce qu’à l’heure où leurs auditions sont arrivées à terme, c’était déjà l’heure de la descente du parquet. Ils vont passer le week-end dans les locaux du commissariat et seront déférés, lundi dans la matinée, sauf changement de dernière minute. A ce stade de l’enquête, on leur reproche les délits d’association de malfaiteurs, tentative de troubles à l’ordre public, tentative d’incendie volontaire, entre autres.



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


LERAL TV CANAL 33 SENEGAL


Facebook

Publicité





google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT