google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


Grosse révélation « A l’APR, personne n’ose prétendre briguer le poste de Chef de l’Etat après le Président Macky Sall »


Rédigé le Mercredi 26 Février 2020 à 12:07 | Lu 105 fois | 0 commentaire(s)




Grosse révélation « A l’APR, personne n’ose prétendre briguer le poste de Chef de l’Etat après le Président Macky Sall »

Peur sur l’APR : Aucun candidat autoproclamé pour l’élection présidentielle de 2024

L’on a beau se triturer les méninges, mais l’on ne parvient pas à comprendre la stratégie définie par le Chef de l’Etat, Macky Sall. Au vu de la Constitution, le Président Macky Sall ne peut prétendre à un troisième mandat successif à la tête de l’Etat du Sénégal. Logiquement, Macky Sall, au sortir de sa réélection en février 2019 dernier, devrait commencer à baliser le terrain pour celui qui serait son dauphin désigné en 2024 à l’intérieur de son parti, l’Alliance pour la République (APR). Au sein des états-majors de l’opposition, on affûte déjà les armes en perspective de cette échéance 2024. Le temps est compté pour la formation présidentielle.

Seulement, c’est là où la stratégie adoptée par le Chef de l’Etat devient floue, trop floue même au point de faire l’objet de toutes sortes de suspicions. C’est comme si, le Président de la République Macky Sall empêchait à toute personnalité au sein de son parti d’émerger, d’avoir des ambitions. A l’APR, les responsables sont terrorisés, sont devenus tétanisés rien qu’à l’idée d’afficher des ambitions.

A l’APR, personne n’ose prétendre briguer le poste de Chef de l’Etat après le Président Macky Sall. Sinon, gare à l’épée de Damoclès qui plane sur sa tête. Le Président Macky Sall a réussi à empêcher à tout responsable de l’APR d’afficher ses ambitions. La peur s’installe à l’APR.

Une telle situation fait poser de nombreuses questions. L’on peut tenter de s’interroger, car le Président Macky Sall sait mieux que quiconque si un candidat potentiel en 2024 n’est pas préparé assez tôt pour s’affermir sur le terrain face à des leaders de l’opposition déjà rompus à la tâche, il lui sera difficile de disposer de tous les atouts en main pour faire face.

Et l’argument, que livrent certains au sein de la mouvance présidentielle, soutenant que si le Chef de l’Etat désigne assez tôt son dauphin, le temps ne va plus être au travail, mais que des responsables de l’APR frustrés pourraient se mettre à jeter des peaux de bananes à travers son chemin, parait tiré par les cheveux. La preuve, il a suffi que Macky Sall fasse preuve d’autorité pour empêcher à tout responsable de son parti d’afficher des ambitions en perspective de 2024 pour le moment, pour que tout le monde se mette au rang.



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


LERAL TV CANAL 33 SENEGAL


Facebook

Publicité





google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT