Cession du terrain de DDD à l’Apr : Les travailleurs de la société publique de transport, vent debout contre leur Dg


Rédigé le Vendredi 12 Janvier 2018 à 12:27 | Lu 50 fois | 0 commentaire(s)


A peine annoncée, la construction de la future permanence de l’Alliance pour la République fait déjà face à un vent de contestations. Après la plainte déposée par l’architecte Ousseynou Faye devant le Conseil de l’ordre contre le couple (Abou Emile Diouf et Madame) accusé de plagiat, c’est les travailleurs de Dakar Dem Dikk (DDD) qui entrent dans la danse. Ils dénoncent les conditions de cession du terrain qui abritait ce qui fut l’ancienne direction générale Ddd, au parti du Président Macky Sall.


Cession du terrain de DDD à l’Apr : Les travailleurs de la société publique de transport, vent debout contre leur Dg
«Comme tous les Sénégalais, nous avons appris la nouvelle à travers le compte-rendu de la presse », fait remarquer avec amertume, Mamadou Goudiaby, secrétaire général de l’Udt/3D) qui regroupe la quasi-majorité des travailleurs de la société publique de transport. «Après que l’information a paru dans la presse, nous avons saisi le Directeur général pour une séance d’explications. Il avait dit qu’il allait revenir vers nous. Mais nous attendons toujours… » 

Comme lui, les travailleurs de Ddd cités par « Le Témoin », disent ignorer tout de cette transaction, passée sans aucun appel d’offres, du moment qu’il s’agit d’une société nationale. 

« Cela fait près de deux ans que les bureaux de l’ancienne direction ont été rasés. A ce moment, le directeur prétextait le besoin d’un cadre plus douillet pour recevoir ses hôtes de marque », confie un travailleur. Un an plus tard, après démolition de l’ancienne direction, c’est une toute autre version qui est servie. « Finalement, une rumeur persistante disait que le site en question été vendu à une banque de la place. Et que l’argent issu de la vente allait servir à réfectionner les gares qui sont lézardés par endroits et qui croulent sous le poids de l’âge. A remettre la société sur de nouvelles bases et pour un plus grand confort de ses travailleurs », ajoute-t-il. 

Hier, comme aujourd’hui, ces arguments ont été abandonnés, largués comme on laisse à quai un passager arrivé à destination. 
« Ce qui est plus aberrant dans cette histoire, c’est que Me Moussa Diop a abandonné son ancien bureau pour aller dans la maison qui abrite l’actuelle direction générale à plus d’un million de fransc par mois », s’étrangle de rage un travailleur. 

Très remonté contre le Directeur général de DDD, Mamadou Goudiaby promet de se faire entendre dans les prochains jours. « En ce moment, je suis en train de de réunir toutes les informations pour tenir une conférence de presse, d’ici jeudi ou vendredi prochain. Tous ceux qui me connaissent, savent que je ne parle jamais à la légère. Et c’est la raison pour laquelle, je préfère davantage creuser les informations avant de m’adresser aux journalistes », objecte-t-il. Ça promet…
 
 


Nouveau commentaire :
Facebook

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


Publicité



Facebook