Vipeoples.net  | Site d'actualité sénégalaise des VIP

Décès de Mbaye Gana Kébé, écrivain prolixe : Un amoureux des lettres s’est tu


Rédigé le Mardi 23 Juillet 2013 à 07:13 | Lu 224 fois | 0 commentaire(s)



Décès de Mbaye Gana Kébé, écrivain prolixe : Un amoureux des lettres s’est tu
L’écrivain sénégalais Mbaye Gana Kébé est décédé hier à Dakar, à l’âge de 77 ans, des suites d’une longue maladie. Il a été inhumé l’après-midi, dans sa ville natale de Thiès.
Mbaye Gana Kébé n’est plus ! L’é­crivain «le plus prolixe» de sa génération est décédé, hier à Da­kar, des suites d’une longue maladie. Emportant avec lui tout un pan de la littérature sénégalaise. Né en 1936 à Thiès, «Le Doyen» est un ancien pensionnaire de l’école normale supérieure (devenue Faculté des sciences de l’éducation et de la formation (Fastef).

Cra­yon­né comme un être «d’un abord facile», «ce parolier» avait le don «d’improviser» et «d’amuser son public», retient-on dans le milieu culturel. Professeur de lettres, écrivain au talent pluriel, il a son actif une dizaine de livres L’Afri­que a parlé, théâtre, Paris 1970, L’Afrique Une, théâtre, Paris, 1975, Kaala Sikkime, nouvelles, Nou­vel­les éditions africaines (Nea), Dakar, 1976, Ebéniques Poèmes, Nea, Dakar, 1975, Colom­bes poèmes pour enfants, Nea, Dakar, 1979, Rondes poèmes pour en­fants, Nea, Dakar, 1979, Le Blanc du nègre, Roman, Nea, Dakar, 1980, Les Indemnités, nouvelles, Paris, 1977, Notre futur enfant, poésies, 1984.        


Concomitamment à son statut d’écrivain, Mbaye Gana Kébé fut enseignant à l’Ecole nationale des officiers d’active (Enoa), basée à Thiès. Ancien président du Conseil d’administration de la Manufac­tu­re des arts décoratifs de Thiès, Mbaye Gana Kébé était aux premières loges d’une visite de l’artiste Youssou Ndour en tant que ministre de la Culture à «l’ancien fleuron culturel». Agé de 77 ans, l’ex-observateur au Conseil d’administration du Bureau sénégalais des droits d’auteur (Bsda) a été inhumé, hier après-midi, dans sa ville natale de Thiès. Il laisse derrière lui cinq enfants.

nmseye@lequotidien.sn


Nouveau commentaire :
Facebook

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés