google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


Un délinquant sexuel témoigne: «Je ne peux arrêter de violer les femmes»


Rédigé le Jeudi 19 Juin 2014 à 21:10 | Lu 209 fois | 0 commentaire(s)




Un délinquant sexuel témoigne: «Je ne peux arrêter de violer les femmes»

Condamné à deux ans de prison ferme pour le délit de tentative d’attentat à la pudeur, Bassirou Ndao, surpris en train d’essayer de violer une dame de 58 ans, a assuré à haute et intelligible voix, devant la barre du tribunal correctionnel de Louga, qu’il «ne peut arrêter de violer les femmes». Attrait devant du tribunal correctionnel de Louga pour attentat à la pudeur, Bassirou Ndao a tenu en haleine le public venu en masse assister à son face-à-face avec les juges. D’un calme olympien et d’une assurance déroutante, le prévenu, sans gêne, a répondu à toutes les questions des magistrats. «Pourquoi as-tu essayé de violer la dame Mame Diarra Sèye ?», lui demande le président du tribunal. «Rien, j’avais seulement envie de la violer», répond-il sans broncher. «Donc tu veux dire que même après ton élargissement, tu vas continuer à violer les femmes…», relance l’un des assesseurs. «Oui, je vais continuer. Je ne peux arrêter de violer les femmes», rétorque le prévenu, toujours zen. Dans la salle, c’est l’hilarité générale. Le public ne peut se retenir face aux déclarations du prévenu. Il aura fallu que le président remette de l’ordre dans le tribunal pour que l’audience puisse se poursuivre. Le prévenu, qui a reconnu entièrement les faits qui lui sont reprochés, a facilité la tâche à la partie civile, Mame Diarra Séye, une dame de 58 ans. Déroulant le film de sa mésaventure, elle raconte qu’elle a été surprise dans la brousse par Bassirou Ndao au moment où elle cherchait du bois mort. Ensuite, le prévenu a essayé de la violer. Les deux témoins qui ont défilé devant la barre ont confirmé les propos de la victime. Le parquet a demandé l’application de la loi. Au délibéré, le tribunal a disqualifié le délit d’attentat à la pudeur en tentative d’attentat à la pudeur et a condamné le sieur Ndao à deux (2) ans ferme, en sus d’une amende de dix mille (10 000 FCfa) à verser à sa victime. Cette affaire assez singulière avait pour cadre la commune de Ndiagne (département de Louga). Le samedi passé, aux environs de 10 heures, la dame Mame Diarra Sèye a été surprise en pleine brousse par le nommé Bassirou Ndao, qui a ensuite tenté de la violer. Elle lui a opposé une résistance farouche, avant qu’un passant ne vienne à son secours. Pris la main dans le sac, Bassirou Ndao a été conduit à la gendarmerie de Coki. Après la durée légale de sa garde à vue, il a été déféré au parquet de Louga. Devant la barre, il a assuré qu’il «il ne peut arrêter de violer les femmes.» Sans commentaire.



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 26 Mai 2020 - 15:42 Pape Gorgui Ndong nommé Pca de Sen'eau









Facebook

Publicité





google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT