google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


Scandale : Le bras droit de Farba Ngom tente de faire «enterrer» l’assassinat d’un gamin de 13 ans à Agnam


Rédigé le Mardi 18 Août 2020 à 15:05 | Lu 377 fois | 0 commentaire(s)




C’est une affaire presque enterrée. Mais, à Agnam Thiodaye, à l’extrême nord du Sénégal, au cœur de ce Fouta largement acquis au régime APR et d’où est originaire le petit Silèye Sam, l’affaire est sur toutes les lèvres. Et Macky Sall comme ses hommes sont indexés par tous. Ici, après le choc de la nouvelle qui leur est arrivée d’Agnam Civol, l’autre quartier voisin dirigé par «l’homme le plus puissant du Sénégal après Macky Sall», on s’en remet à Dieu. «Vous savez, ici, c’est eux qui dirigent. Ils ont l’argent et le pouvoir. Et nous, nous n’avons rien. C’est pourquoi ils ont fait ce qu’ils ont fait», rouspètent les enfants de feu Nourou Sam, décédé en 2008 dans un accident de circulation. Parce que, depuis ce dimanche 9 août, les héritiers Sam se sont retrouvés et ont fait bloc pour, à défaut de croiser le fer avec Souley Ba, le tout puissant adjoint au maire Farba Ngom, «alerter l’opinion et appeler Allah à mettre fin au règne de ces hommes injustes qui humilient les citoyens, jour et nuit.» C’est en fin d’après-midi, du dimanche 9 août, que le drame est arrivé. «Ils jouaient au football. Et je ne sais pour quelle raison, Abdoul Sam et M. Ba se sont mis à se battre. On les a séparés. Et, puisqu’il avait été mis en difficulté par Abdoul -avant qu’on ne les sépare-, M. Ba a quitté le terrain pour rentrer chez lui», a soutenu un des jeunes d’Agnam Civol, interrogé au téléphone par Senenews.

Senenews



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


LERAL TV CANAL 33 SENEGAL


Facebook

Publicité





google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT