google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


Retard économique, électrification, insécurité… : Le chapelet de doléances de Goudomp


Rédigé le Mercredi 28 Octobre 2020 à 11:40 | Lu 439 fois | 0 commentaire(s)



A l’occasion, avant-hier, de la visite du projet “Energie’’ de l’OMVG (Organisation pour la mise en valeur du fleuve Gambie) à Simbandi Brassou (département de Goudomp), le sous-préfet dudit arrondissement a posé sur la table les différentes doléances de son département. Les années se suivent, mais les doléances se ressemblent.


Retard économique, électrification, insécurité… : Le chapelet de doléances de Goudomp
Comme en 2019, à Simbandi Brassou comme dans tout le département de Goudomp, la préoccupation majeure reste le renforcement de la sécurité, en vue de juguler le vol de bétail qui a fini de porter atteinte au secteur stratégique de l’élevage.

Face à la presse hier, dans le cadre de la visite du poste de Tanaf (département de Goudomp), le sous-préfet Ousmane Sané a dit : “C’est un des dossiers qui nous empêche de dormir. Nous pensons qu’il faut véritablement renforcer le maillage sécuritaire. Et c’est tout le sens de ce que nous faisons pour amener l’Etat à renforcer le dispositif. Parce qu’imaginez un département comme Goudomp, qui fait plus de 100 km de frontière et qui ne compte qu’une seule brigade de gendarmerie, cela pose problème. Cette question de la sécurité, c’est une nécessité, c’est une urgence, c’est vraiment un cri du coeur de la population de Goudomp.’’

Dans la même veine, le sous-préfet de Simbandi Brassou appelle les populations de la zone à collaborer davantage avec les autorités, pour combattre le fléau. Il déclare : “On note la complicité de la population. Il faut reconnaitre qu’il y a des voleurs de part et d’autre. C’est pourquoi, pour juguler le mal, on a mis en place des comités de veille et de surveillance. Maintenant, ce que nous demandons aux populations, c’est de signaler les cas de vol ; et de le faire le plus tôt possible. Ce nous faciliterait beaucoup la tâche.’’

En ce qui concerne le renforcement du dispositif sécuritaire, il a toutefois rassuré, en signalant qu’une nouvelle brigade de gendarmerie est en construction du côté de Tanaf.

En sus de cette réponse sécuritaire, le sous-préfet fonde beaucoup d’espoir au projet de l’OMVG qui pourrait aider à rendre la zone plus éclairée. “Nous sommes dans une zone frontalière et l’électricité pourrait participer à la sécurisation de la zone. En conséquence, nous attendons beaucoup de ce chantier. Nous espérons aussi que cela va contribuer à aider les populations à accéder à l’énergie’’.

L’électricité, estime-t-il, c’est le développement. “Aujourd’hui, il y a beaucoup d’activités qu’on ne peut développer comme il se doit dans la zone, faute d’électricité. L’aboutissement de ce projet va beaucoup aider dans ce sens’’, a-t-il ajouté.

De plus, Ousmane Sène insiste sur la nécessité de construire une caserne de sapeurs-pompiers pour réagir plus efficacement aux sollicitations des populations.

“Nous avons été tout à l’heure témoin d’un accident. Imaginez si on devait attendre des sapeurs-pompiers qui doivent venir de Sédhiou… Avec toutes les lenteurs au niveau du bac (bac de Sandignery). Là également, c’est une des urgences, mais il y a des perspectives allant dans le sens de doter le département d’une caserne’’.

EnQuête



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


LERAL TV CANAL 33 SENEGAL


Facebook

Publicité





google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT