google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


Retard de 2 mois de salaires : des médecins, infirmiers et hygiénistes menacent de quitter les centres de traitement de COVID-19 ce vendredi


Rédigé le Vendredi 2 Octobre 2020 à 11:38 | Lu 117 fois | 0 commentaire(s)



Des médecins, infirmiers et hygiénistes réclament deux mois de salaires en en colère contre le ministre de la Santé et de l’Action Sociale, le personnel contractuel des Centres de Traitement des épidémies (CTE) menace de quitter définitivement les centres.


Retard de 2 mois de salaires : des médecins, infirmiers et hygiénistes menacent de quitter les centres de traitement de COVID-19 ce vendredi
Ils réclament deux mois d’arriérés de salaires. Tous des contractuels, des médecins, infirmiers et hygiénistes donnent un ultimatum jusqu’au vendredi au ministre de la Santé pour qu’il passe à la caisse.

Les malades de coronavirus seront abandonnés sur leurs lits d’hôpital à partir de demain vendredi, si le ministère de la Santé et de l’Action sociale ne satisfait pas les doléances des médecins, infirmiers et hygiénistes qui officient dans les CTE es qualités de contractuels. Ces derniers ont donné un ultimatum de deux jours au ministre de la Santé Abdoulaye Diouf Sarr pour qu’il paie leurs salaires.

«Tous les médecins contractuels, infirmiers et hygiénistes de l’ensemble des Centres de Traitement des Epidémies (CTE) du pays courent derrière deux mois de salaires. On s’indigne de l’attitude de l’autorité qui s’est emmurée dans un silence. On a essayé de communiquer, mais on n’a eu de répondant», dénonce le porte-parole, Dr Ousseynou Sarr.

Ils promettent d’abandonner définitivement le traitement des malades de covid-19 s’ils ne perçoivent pas leurs salaires. «Il y aura cessation de service au-delà de vendredi prochain. On sera obligé de quitter pour de bon les centres de traitements de Covid-19», peste Dr Sarr.

Outre les retards de salaires, ces contractuels n’ont jamais reçu de primes de motivations depuis le début de la pandémie. Les autorités n’ont pas tenu leurs promesses, malgré la pression des médecins contractuels. En dépit de l’attitude des autorités, ils ont quand même accepté de prendre en charge les malades de Covid-19.

Interpellé sur leurs conditions de travail dans les centres, Dr Ousseynou Sarr dira qu’elles sont acceptables. D’ailleurs, leur travail a beaucoup diminué depuis quelques temps, à cause de la baisse des contaminations. «Nous avons moins de malades dans es CTE, c’est peut-être la raison pour laquelle le ministère de la Santé nous ignore», affirme le porte-parole des médecins, infirmiers et hygiénistes.
L’As



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


LERAL TV CANAL 33 SENEGAL


Facebook

Publicité





google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT