google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


Rationalisation du calendrier républicain: Consensus sur le principe sous réserve de l’appliquer après 2024


Rédigé le Jeudi 10 Septembre 2020 à 14:49 | Lu 195 fois | 0 commentaire(s)



La commission politique a abordé la rationalisation du calendrier républicain ce jeudi 10 septembre 2020. À l’issue des travaux, la proposition de la majorité présidentielle a fait l’objet d’un consensus sous réserve de l’appliquer après 2024.


Les participants au dialogue politique ont abordé, hier, le dernier point inscrit à son programme? relatif à la rationalisation du calendrier républicain. Ils sont tous d’accord sur le principe sous réserve de l’appliquer après 2024. Ils ont mis l’accent sur la nécessité de respecter le calendrier républicain pour les élections à venir. « Au-delà de 2024, il sera possible de discuter pour aller dans le sens d’une rationalisation afin que les législatives et la présidentielle se tiennent la même année », explique Déthié Faye du pôle des non-alignés. « Les élections territoriales et celles du Haut conseil des électivités territoriales(Hcct) peuvent se tenir la même année », ajoute-t-il.

À l’en croire, l’objectif est d’avoir un décalage entre ces deux élections. « Il s’agira de faire en sorte qu’après la tenue de la présidentielle et des législatives, de rester deux à trois ans avant d’organiser les élections territoriales », souligne M. Faye? selon qui « la rationalisation permettra d’éviter d’être en campagne électorale permanente ». Il milite pour le respect du calendrier républicain pour éviter « des tensions inutiles ».

Moundiaye Cissé de la société civile a abondé dans le même sens, notant que la rationalisation ne signifie pas le couplage des élections. « Il faut éviter le couplage qui peut créer des confusions », dit-il. À l’en croire, la rationalisation du calendrier républicain présente beaucoup d’avantages, notamment la mobilisation du matériel électoral d’un coup, le gain financier, la mobilisation des Sénégalais au travail, entre autres. Toutefois, il estime qu’il est hors de question de prolonger le mandat des députés sous le prétexte de la rationalisation.

Du côté du pôle de la majorité, on se réjouit du consensus obtenu sur ce point. Pour Cheikh Sarr, le principe, c’est de retenir la rationalisation du calendrier républicain. « Nous voulons que les gens prennent conscience de la nécessité de rationaliser le calendrier républicain », renchérit-il. « Pour le moment, précise-t-il, on ne peut parler ni de modalités encore moins de période pour sa mise en œuvre ».

Les acteurs du dialogue politique vont se retrouver, mercredi prochain, pour examiner et valider le rapport général de la commission cellulaire. Si le document (complémentaire) est validé, le président de la commission, le Général Mamadou Niang, va le remettre au Président du comité de pilotage du dialogue national.

La commission politique va saisir l’administration

Les participants à la réunion d’hier ont demandé à la commission cellulaire du dialogue politique de saisir l’administration sur le lancement de l’audit et de l’évaluation du fichier électoral. Ce point a déjà fait l’objet d’un consensus. Il s’agit, de l’avis de Moundiaye Cissé, de voir les modalités de sa mise en œuvre, rappelant qu’il a été retenu que cette tâche sera confiée à un cabinet indépendant.





Le Soleil



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


LERAL TV CANAL 33 SENEGAL


Facebook

Publicité





google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT