google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


Prix de l'énergie: Emmanuel Macron finalement favorable à un mécanisme de contribution européen


Rédigé le Mercredi 7 Septembre 2022 à 12:57 | Lu 275 fois | 3 commentaire(s)



Solidarité, sobriété... À l’occasion d’une rare conférence de presse, lundi 5 septembre, Emmanuel Macron a longuement détaillé la stratégie française et européenne pour faire face à la crise de l’énergie. Il a également évoqué le délicat sujet des prix, avec un mécanisme de contribution européen pour les opérateurs énergétiques réalisant des marges importantes. Comme un air de déjà-vu.


La France s'est dite lundi favorable à ce que l'Union européenne impose une contribution aux opérateurs énergétiques qui feraient des « bénéfices indus » avec la flambée des prix de gros de l'électricité sur le continent, rejoignant l'Allemagne qui a proposé cette approche, dimanche 4 septembre. « Nous défendons un mécanisme de contribution européenne (...) qui serait demandé donc aux opérateurs énergétiques », a déclaré le président français Emmanuel Macron, alors que la Commission européenne prépare son propre plan pour contenir la flambée des prix de l'électricité constatée cet été.

Revirement ?

Surtout ne pas dire « taxe sur les superprofits ». Mais en évoquant des bénéfices « indus », « excessifs » des géants de l’énergie, dont « les coûts de production sont largement inférieurs au prix du marché », Emmanuel Macron en a donné une parfaite définition. Le camp présidentiel n’y voit toutefois ni virage, ni concession. « Le gouvernement, le président de la République, le ministre de l’Économie ont depuis de longues semaines proposé une réforme du marché européen de l’énergie. Donc, je crois que les propos du président précisent et complètent cette approche-là », estime David Amiel, député Renaissance et co-rapporteur de la mission parlementaire sur le sujet.

Du côté de la Nupes, l’analyse est évidemment bien différente : c’est une victoire morale, souligne-t-on dans les rangs de la gauche. Mais l’on reste prudent face au mécanisme présenté par le chef de l’État. « On va attendre de voir concrètement ce que sont les propositions du président de la République, explique Benjamin Lucas, député écologiste. Ce ne serait pas la première fois qu’on aurait des annonces qui apparaissent comme étant de nature à rassurer celles et ceux qui proposent un certain nombre de mesures fiscales, et puis derrière, dans la mise en œuvre, on voit bien qu’on est toujours rattrapé par les lobbies, rattrapé par ce qui est l’identité politique de ce pouvoir particulièrement injuste et inégalitaire. »

Mécanisme non fiscal
Plutôt qu’une taxe nationale sur les « superprofits », la France soutient donc un mécanisme au niveau européen, qui permettrait de récupérer une partie des bénéfices engrangés par les opérateurs énergétiques. Berlin a promis de soutenir ce type de mécanisme auprès de la Commission. Ce dispositif serait appliqué aux entreprises qui produisent de l'électricité dans des centrales nucléaires, au charbon ou encore à partir de sources renouvelables. Ces entreprises bénéficient aujourd’hui de la flambée des prix de l'électricité sur le continent, entraînés dans le sillage du gaz. Le prix européen de l'électricité est en effet indexé sur celui du gaz, qui atteint depuis la guerre en Ukraine des sommets historiques. Les cours de l’électricité ont battu de nouveaux records, à 1 000 euros le mégawattheure, contre 85 euros il y a un an. C’est pourquoi la France exige de Bruxelles une réforme rapide du système pour freiner la hausse de l'électricité qui dope l'inflation.

Avec cette taxe sur les superprofits qui ne dit pas son nom, Emmanuel Macron prive en tout cas ses opposants d’un cheval de bataille populaire et reprend la main sur un dossier qui divisait sa majorité et gagnait du terrain chez les voisins européens.


Les ministres de l'Énergie de l'UE se retrouveront vendredi pour discuter de la situation lors d'une réunion extraordinaire. La Commission a proposé de plafonner une partie des prix de gros de l'électricité, d'adopter des tarifs réglementés pour les plus fragiles et de renforcer les mesures incitatives pour réduire la consommation, selon un projet consulté par l'AFP.
 
 



1.Posté par eva le 08/09/2022 00:59
Great article, Mike. I appreciate your work, i’m now creating over $35000 dollars each month simply by doing a simple job online! i do know You currently making a lot of greenbacks online from $28000 dollars, its simple online operating jobs

Just open the link---------->>> http://Www.BuzzJoin.Com

2.Posté par Angela le 12/09/2022 10:15
Amazing! I've been making $85 every hour since i started freelancing over the internet half a year ago... I work from home several hours daily and do basic work i get from this company that i stumbled upon online... I am very happy to share this work opportunity to you... It's definetly the best job i ever had...Check it out here...
http://www.NewApp1.com

3.Posté par DeniseMickle le 17/09/2022 16:56
Je suis payé plus de 💵60$ USD à 💵90 $ USD de l'heure pour travailler en ligne. J'ai entendu parler de ce travail il y a 3 mois et après avoir rejoint celui-ci, j'ai gagné facilement 💵21 000 $ USD sans avoir de compétences de travail en ligne. Essayez-le simplement sur le site d'accompagnement…

Voici ce que je fais......👉 https://Www.HomeCash1.Com

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


LERAL TV CANAL 33 SENEGAL


Facebook

Publicité





google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT