google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


Pour mauvaise gestion de la commune: 13 conseillers défèrent le maire des HLM à l’Ofnac


Rédigé le Mardi 29 Septembre 2020 à 17:42 | Lu 163 fois | 0 commentaire(s)




Pour mauvaise gestion de la commune: 13 conseillers défèrent le maire des HLM à l’Ofnac
 
Ils sont 13 conseillers municipaux sur les 56 de la commune, regroupés dans un collectif, qui ont décidé de porter plainte contre le maire des HLM, Ababacar Sadikh Seck, pour mauvaise gestion à l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (OFNAC). A travers cet acte, ils disent vouloir « promouvoir l’intégrité et la probité dans la gestion des affaires publiques et lutter contre la fraude et la corruption », informe "Vox Populi".

«C’est suite au constat de plusieurs manquements et dysfonctionnements répétés, que ce collectif est mis en place par quelques conseillers municipaux. Leur principal objectif a toujours été de servir la commune et non de s’en servir. Cependant, à l’aube de la fin de notre mandat, il est de notre devoir de rendre compte de notre gestion et dans les moindres détails», a justifié Daouda Ndoye, le porte-parole du collectif, lors d’une conférence de presse tenue à la Maison de Justice des HLM, hier.

Selon lui, « le maire ne respecte pas les règles de la bonne gestion Il nous a été donné de constater des faits dont la réalisation n’a pas fait l’objet de délibération du Conseil municipal, donc relevant des dilatoires et non conformes aux règles de bonne gestion ».

Ainsi, citant des faits, il a énuméré « l’autorisation de construire n° 081801130323 - DDC 00030 par arrêté n° 015 du 26 juin 2019 sur le lot n°9814/GR ex 2196/DG, se situant au rond-point Colobane, communément appelé ‘Marché triangle’. Ensuite, concernant le stade municipal des HLM, il s’agit d'une convention de la mairie de Dakar dirigée à l'époque par le maire Pape Diop et la SOCABEG, selon laquelle un complexe sportif devrait y être érigé. A ce jour, aucun accord n’a été respecté par la SOCABEG et celle-ci continue de construire des cantines aux alentours ».

Et il ne s’est pas limité à cela. En effet, il a également indiqué que « l’exploitation de certaines poches de parcelles de terrains se situant au ‘Parc à Mazout’, dont l’objectif aussi est la commercialisation de cantines. Mais aussi, en ce qui concerne la gestion de la Covid-19, l’accompagnement des populations, un montant de 220 000 000 de francs CFA a été attribué, mais la répartition nécessite d'émettre des doutes». D’ailleurs, le collectif a aussi saisi le sous-préfet. « Etant sous la tutelle du sous-préfet de l'arrondissement de Grand-Dakar, ce dernier a été saisi par nos soins, afin de convoquer le Conseil municipal. Il a pris acte et propose de l'inscrire à la session du mois d’octobre 2020 pour la tenue du Conseil», a renseigné le porte-parole dudit collectif.
 
 



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


LERAL TV CANAL 33 SENEGAL


Facebook

Publicité





google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT