Display Code
Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


Patrimoine supposé du Directeur général de l'IPRES: Ces immeubles qui intriguent la République et fâche les retraités


Rédigé le Jeudi 12 Septembre 2019 à 19:49 | Lu 87 fois | 0 commentaire(s)



Le patron de l’Ipres est sorti de sa réserve suite aux nombreuses accusations portées à son encontre dans le cadre de la gestion de l’entreprise. Mais pour certains, cela n’a pas eu les effets escomptés. Une installation sur son siège entouré de membres de sa base politique et de sa famille en plus de quelques amis, sympathisants et collaborateurs, une lecture d’un long texte en langues officielle et nationale notamment français et ouolof, quelques petits échanges complices et le tour est joué. Donc, aucun argument de la personne autorisée sur les réserves obligataires, le vol de 10 ou 100 millions à domicile, le détournement à hauteur de 400 millions sur les tickets restaurants, le projet d’entreprise de l’hôtel Indépendance. Dans son speech, le dg a fait allusion à des évocations sur ses biens immobiliers et la citation de sa femme dans certaines questions avec de fermes démentis.


A peine, a-t-il fini sa démonstration à propos de ce point, que des vues d’immeubles supposés lui appartenir ont été prises avec d’autres propriétés. En dessous, l’on perçoit la résidence qu’il occupait jadis à la cité Biagui et l’immeuble nouvellement aménagé aux environs de l’aéroport Senghor côté hangar. 
 
 
Patrimoine supposé du Directeur général de l'IPRES: Ces immeubles qui intriguent la République et fâche les retraités
Présentement, ces acquisitions immobilières valant près d’un milliard, selon certaines estimations, font beaucoup de bruits dans les salons et autres milieux de la capitale. Cela fait l’objet d’une colère chez les retraites qui tirent la langue et heurte la conscience de certains individus. Ces joyaux intriguent même au sein de la République. 
 
 
Patrimoine supposé du Directeur général de l'IPRES: Ces immeubles qui intriguent la République et fâche les retraités
Bisbilles avec le PCA Mamadou Racine Sy …. 
Comme on pouvait s‘y attendre, le Dg de l’IPRES a saisi l’opportunité de faire face à la presse pour clarifier un certain nombre de points. Présentement, il fait l’objet de diverses accusations. De sa relation très tendue avec son homonyme, le président du conseil d’administration, Mamadou R. Sy, en passant par les nombreux cas supposés de fraude entretenus par ses détracteurs, l’autre Mamadou Sy (M…), cette fois-ci le directeur général, s’est tout simplement lavé à grande eau, en évoquant sa bonne gestion de l’institution de prévoyance des retraités dont il a la charge. «On n’a rien à me reprocher sur ma gestion, sinon, on m’aurait déguerpi depuis, mais comme c’est la volonté d’une seule personne, (Ndlr : Racine Sy), je reste jusqu’à ce que l’heure de mon départ aura sonné». 
 
 
Patrimoine supposé du Directeur général de l'IPRES: Ces immeubles qui intriguent la République et fâche les retraités
Des membres de sa famille, des parents et alliés se sont déplacés de Tivaoune pour apporter leur soutien à leur fils, responsable et directeur de l’Ipres qui a décidé de répondre à ces détracteurs (devant ce qu’il considère comme un acharnement sur sa propre personne). «Quand on va jusqu’à évoquer les noms de mon épouse ou du président Macky Sall, cela montre clairement qu’il y a une mauvaise volonté de nuire. Mais qu’à cela ne tienne. Je ne suis nommé ni par décret présidentiel ni par arrêté ministériel, mais j’ai été nommé du fait que l’Ipres a une autonomie de gestion qui fait que le Conseil d’administration choisit librement le directeur par délibération», a répondu le patron de la structure en charge des pensions de retraite. 

Revenant sur les bons résultats engrangés depuis 2014, date de son installation à l’Ipres, il souligne que l’institution avait recouvré 73 milliards et en 2018, 121 milliards, une amélioration de 60%. «Malgré ce qu’en disent mes détracteurs, des avancées sont notées. 

Depuis 2014, les retraités ont vu leur émolument augmenter de 40%. Mieux, on est passé à une mensualisation de la pension de retraite depuis 2017. Sans compter, que, lors de la conférence sociale, une pension minimale a été approuvée et s’arrête à 35000, ce qui vaut à l’Etat 5,3 milliards annuellement». En effet, dans le cadre de la mission de service public qui favorise l’ouverture de plusieurs nouveaux centres dans le cadre de la politique d’équité territoriale, le directeur a informé avoir fructifié les ressources pour faire face aux charges. Ce qui, pour lui aussi, aura été une donne non négligeable. « L’Ipres a fini de se moderniser avec la carte nouvelle lancée pour immatriculer doublement les pensionnaires à la caisse de sécurité sociale et l’institution de prévoyance ». 

Il a enfin apporté des réponses aux requêtes dont il fait l’objet, à savoir la rupture de médicaments, le détournement et fraude sur les tickets de restau, le dysfonctionnement au Nord du pays avec des retards dans le paiement des pensions, entre autres. 

«Racine m’a dit puisqu’il part, moi aussi, il faut que je quitte. Si le conseil d’administration décide de mon départ, je partirai mais comme une seule personne le souhaite, je reste jusqu’à ce que l’heure» 

Les multiples dénigrements dont il a fait l’objet ces derniers temps ont en partie pour origine Racine Sy. «Je m’en suis ouvert au Pca pour savoir son rôle dans les problèmes qui se fomentent sur mon dos. Il m’a dit ceci : «Effectivement, je souhaite ton départ parce que tu aurais dit dans la presse que mon contrat a expiré depuis 2017. Donc, comme je pars, toi aussi tu quittes le poste de DG». Selon Mamadou Sy Mbengue, «je quitterai quand l’heure sonnera et je n’aurai pas besoin de faire des lobbyings ou tenir des conférences de presse pour entretenir quoi que ce soit. Donc, si le Conseil d’administration décide de mon départ, je partirai. Mais comme une seule personne le souhaite, je reste jusqu’à ce que l’heure sonne». 
 
 
Patrimoine supposé du Directeur général de l'IPRES: Ces immeubles qui intriguent la République et fâche les retraités
La conférence de presse du directeur général de l’Ipres bouclée, Leral Askan Wi qui se dit déçu par les réponses apportées, appelle le conseil d’administration à se réunir d’urgence pour acter le départ de Mamadou Sy Mbengue. A travers un communiqué, il appelle à sauver l’Ipres. Voici le document en intégralité. «C’est avec surprise que le mouvement Leral askan Wi a appris les accusations du directeur général de l’IPRES portées contre le Pca qui lui aurait demandé de se retirer de la tête de l’IPRES.
 
 
Le mouvement Leral Askan Wi demeure convaincu que le directeur général, en plus d’un manque de respect notoire à l’égard du peuple sénégalais et des retraités qui demandent son départ immédiat à la tête de l’institution, perd complètement le nord et cherche éperdument un bouc émissaire. Le mouvement Leral Askan wi estime que si le président du conseil d’administration lui demande de se retirer, il est clair qu’il n’a fait que son devoir en ce sens qu’il est le premier administrateur de l’IPRES et représente les retraités en sa qualité patron. 

En outre, si les retraités demandent son départ à la tête de la structure qu’est l’IPRES du fait de leurs conditions difficiles d’existence et d’une mauvaise gestion constatée par tous, le PCA est directement interpelé. 
Le mouvement Leral askan Wi exige du directeur général des explications claires sur les accusations portées contre lui concernant sa mauvaise gestion notamment sur les 400 millions de dépenses pour le déjeuner du personnel, les 160 milliards de réserve de gestion, sa maison évaluée à un milliard qu’il aurait acquise alors qu’il est directeur général de l’ipres, la gabegie et le népotisme qu’il a érigés en règle de gestion... 

Le mouvement Leral Askan wi exige à nouveau sa démission à la tête de cette boîte et réitère la demande d’audit par les corps de contrôle de sa gestion et demande à la CREI de s’auto-saisir pour faire la lumière sur ces accusations d’enrichissement rapide et sans cause dont il fait l’objet. 

Le mouvement Leral askan invite le Président de la République à se saisir du dossier avant que l’irréparable ne se produise dans cette boîte stratégiquement et socialement importante pour le pays et demande au conseil d’administration de se réunir en urgence pour statuer sur cette question pour le départ du directeur général» 

Source: L'EXCLUSIF 
 
 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés



Publicité

Facebook