Ouverture des Assemblées annuelles de la Bad : Le président Adesina pointe l’impact positif des interventions de la banque en Afrique.


Rédigé le Jeudi 30 Mai 2024 à 11:46 | Lu 181 fois | 0 commentaire(s)




Ouverture des Assemblées annuelles de la Bad : Le président Adesina pointe l’impact positif des interventions de la banque en Afrique.
Le top départ des Assemblées annuelles de la Banque africaine de développement (Bad) a été donné ce 29 mai 2024 à Nairobi au Kenya. La particularité de cette année c’est qu’elle coïncide avec le 60ième anniversaire de la création du Groupe de la Banque africaine de développement.
Ouverture des Assemblées annuelles de la Bad : Le président Adesina  pointe  l’impact positif des interventions de la banque en Afrique.
Selon le président de l’institution, le Nigerian Akinwumi Adesina, la   présence de plusieurs chefs d’Etat et de gouvernement à la cérémonie d’ouverture, témoigne en effet, s’il en était besoin, de l’impact positif des interventions de la Bad  sur le continent africain.

En effet, relève-t-il, « Le Groupe de la Banque africaine de développement soutient fermement les économies africaines. Pour l’illustrer, il fait remarquer qu’en 2023, « notre financement a totalisé plus de 10 milliards de dollars, pour l’ensemble de nos priorités du Top 5 (High 5) qui sont : Éclairer et alimenter l’Afrique en énergie ; Nourrir l’Afrique ; Industrialiser l’Afrique ; Intégrer l’Afrique ; et améliorer la qualité de vie des populations africaines. Ces High 5, ajoute-t-il, « sont les accélérateurs du développement de l’Afrique ».

Selon le président Adesina, l’essentiel pour la Banque africaine de développement est qu’elle tienne ses promesses. Aussi dit-il, « Depuis que nous avons lancé ces High 5 en 2016, notre financement a eu un impact sur la vie de plus de 400 millions de personnes.

L’année dernière, notre travail a eu des impacts significatifs sur tout le continent avec 11 millions d’agriculteurs ayant accès à des technologies agricoles améliorées ; 8 millions de personnes qui ont accès à de nouvelles installations sanitaires ; 3,5 millions de personnes qui ont eu accès à des transports améliorés ; 2,8 millions de personnes qui ont bénéficié de meilleurs services de santé ; sans oublier qu’ 1 million de personnes ont eu accès à l’eau potable ; et plus de 443 000 entreprises ont  bénéficié de financement ».

Par ailleurs, le Président Akinwumi Adesina  a  rappelé que la Banque africaine de développement est très réactive, c’est pourquoi lorsque la guerre russo- Ukrainienne a éclaté, elle a  pris d’énormes risques pour assurer la sécurité alimentaire de l’Afrique.

Aujourd’hui encore, le président de la Bad informe les participants à l’ouverture des Assemblées annuelles, que pour prévenir une crise, la Banque a lancé un mécanisme de production alimentaire d’urgence de 1,5 milliard de dollars, afin de soutenir les ambitions de l’Afrique de réduire sa dépendance alimentaire sur une période de deux ans.

Ainsi, en avril 2024, dit-il, « nous avons approuvé des prêts et des dons de 1,496 milliard de dollars pour la production alimentaire d’urgence dans 35 pays. Avec un soutien supplémentaire de 323 millions de dollars du Japon, des États-Unis, de la Norvège, de l’Allemagne et des Pays-Bas, nous avons engagé plus de 1,8 milliard de dollars dans 35 pays. Je suis heureux d’annoncer que nous avons touché 10,5 millions d’agriculteurs et soutenu la production de 26 millions de tonnes de nourriture, évaluées à 10,79 milliards de dollars, soit 90 % de notre valeur marchande cible », a fait savoir Akinwumi Adesina.

Le Groupe de la Banque africaine de développement, est un partenaire stratégique de choix, auquel les pays font confiance a déclaré M. Adesina. Ici, au Kenya, a-t-il dit, notre soutien fait une énorme différence.  Je voudrais à ce titre citer les propos tenus par son excellence le Président William Ruto qui me l’a   indiqué lors de ma visite, en effet, « grâce à la Banque africaine de développement » a-t-il, « nous avons fait passer le nombre de ménages connectés à l’électricité de 2,5 millions à plus de 10 millions d’ici 2023. ».

J’ai pu m’en rendre compte sur le terrain, lors d’un de mes voyages dans un village où la Banque soutenait la connectivité à l’électricité pour les ménages à faible revenu.  Le témoignage de la dame que j’y ai rencontré,  qui s’appelait Grace (pas mon épouse , Grace !). Sur   l’impact de notre travail ici, ses propos sont éloquents. En effet, lorsqu’on lui a demandé si elle connaissait le Dr Adesina, elle a répondu « non », et lorsqu’on lui a demandé si elle savait que la Banque africaine de développement avait financé le projet, elle a répondu par la négative avant d’ajouter : « Tout ce que je sais, c’est que nous étions autrefois dans les ténèbres, maintenant nous avons la lumière ».

Pour le Président Adésina  qui affichait une mine satisfaite « l’impact de la Bad se fait sentir et se mesure, là où celui -ci est le plus attendu  , dans la vie des personnes que nous servons.
Ismaïla BA, Envoyé spécial à Nairobi
 



Source : https://www.lejecos.com/Ouverture-des-Assemblees-a...


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT