google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


Mamadou Lamine Diallo sur le rendement social : «L’Assemblée nationale est une plaie dans la République»


Rédigé le Jeudi 28 Octobre 2021 à 12:32 | Lu 97 fois | 0 commentaire(s)



Fidèle à sa réflexion hebdomadaire, le leader du mouvement Tekki, en la personne de l’honorable Mamadou Lamine Diallo, s’est penché sur la question du rendement social de l’institution parlementaire. Pour lui, l’Assemblée nationale, est une plaie dans la République. Il n’a pas omis de s’appesantir sur l’actualité politique cristallisée par les Locales et l’affaire du groupe Dmedia aux prises avec le fisc.


Mamadou Lamine Diallo sur le rendement social : «L’Assemblée nationale est une plaie dans la République»
À l’entame de ses propos, le leader du mouvement Tekki s’est proposé d’expliquer le paradoxe entre les richesses d’une localité en ressources naturelles et la pauvreté de ses populations autochtones.

«On m’a interpellé sur le paradoxe : richesse en ressources naturelles et pauvreté des populations. Je suis obligé de rappeler que la richesse matérielle des nations vient d’une bonne combinaison entre les quatre types de capitaux : capital naturel (foncier, mines, pétrole, pêche, etc..), capital technique (infrastructures, électricité, eau etc.), capital humain (formation des hommes et des femmes, capital de recherche scientifique et technique que certains appellent capital intellectuel) et le capital institutionnel ou social. Ce dernier est le plus important. Il est le ciment de la société, le dépôt de la confiance. La monnaie fait partie du capital institutionnel».

Mamadou Lamine Diallo soutient que les chefs de village, les délégués de quartier, les mairies, les familles religieuses, l’Église, l’administration, la justice, l’AN et le Président de la République constituent notre capital institutionnel pour l’essentiel ; avant d’ajouter :

«Sa faiblesse ne fait pas de doute ! En cause, les mairies, lieux de trafic de l’état civil, l’AN décrédibilisée et le présidentialisme absolu de Macky Sall». À en croire le leader du mouvement Tekki, l’AN est une plaie dans la République, et que son rendement social ne correspond pas à son budget d’environ 16 milliards par an, soit environ 100 millions par député chaque année. Il estime que ce n’est pas juste, et que cette AN est incapable de participer à la gestion des ressources naturelles qui appartiennent au peuple.

Mamadou Lamine Diallo d’aborder cette fois-ci la politique et s’intéresse aux élections locales. Il révèle que le Président Macky Sall est satisfait de ses maires et présidents de Conseil départemental (Pcd) Bby. Il a déjà prolongé leurs mandats de deux ans et les propose comme candidats aux élections locales de 2022.

L’auteur de Questekki de préciser : «On prend les mêmes et on recommence dans la corruption, le clientélisme, la spéculation foncière et la mal gouvernance territoriale». Pour lui, «ces élus locaux sont impopulaires».

Mamadou Lamine Diallo ne lâche pas prise et met à l’index le Président Sall : «En face, il sait qu’il a piégé, avec l’aide du dialogue politique, l’opposition, en imposant la règle du candidat maire ou Pcd. Et, comme à son habitude, son régime va soutenir en douce plusieurs coalitions prétendues citoyennes ou politiciennes opportunistes. C’était déjà le cas aux législatives de 2017».
Tribune


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


LERAL TV CANAL 33 SENEGAL


Facebook

Publicité





google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT