google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


Magistrature : Quand Serigne M. B. Dieng traite certains magistrats d’égoïstes


Rédigé le Lundi 24 Août 2020 à 12:24 | Lu 205 fois | 0 commentaire(s)




Le coordonnateur de la Confédération internationale des familles religieuses (Cifar) s’est invité dans la polémique constatée dernièrement au sein de la magistrature. Selon Serigne Modou Bousso Dieng l’attitude de certains magistrats dénote d’un égoïsme.

Le religieux n’a pas mâché ses mots dans cette affaire d’accusations contre accusations entre les juges Yaya Amadou Dia et Ousmane Kane. Un débat faisant les choux gras de la presse depuis quelques jours. “Si l’affaire s’expose dans l’espace public avec des propos de certaines indécences, deux hypothèses s’offrent à nous : ou l’un a raison et l’autre n’a pas sa place au sein de la magistrature, ou l’accusateur a tort, et par conséquent, n’aurait pas sa place au sein de la magistrature“, a déclaré Serigne Modou Bousso Dieng, joint au téléphone par Senego.

Mutation du juge Ngor Diop 

Et sur l’affaire dite de la mutation du juge Ngor Diop, le coordonnateur de la Confédération internationale des familles religieuses (Cifar) estime qu’il n’y a rien de plus normal que de déplacer un juge. “Les magistrats n’ont aucune légitimité. Ils ne sont pas élus, ils sont nommés par un Conseil supérieur de la magistrature (CSM) dirigé par un Président de la République élu au suffrage universel. C’est ce dernier qui a la légitimité (…). Pourquoi ne doivent-ils (Ndlr : magistrats) pas être déplacés, alors que la même manière qu’ils bénéficient d’un pouvoir d’emprisonner, l’autre a le pouvoir de muter ?“, a-t-il détaillé ajoutant que ces magistrats sont nommés par “titre intérimaire“.

“Égoïsme des magistrats”

Très en verve, le marabout assure les sorties médiatiques des magistrats “sont souvent motivées par les biens matériels, leurs conditions de vie…“. Et d’ajouter qu’ils n’ont jamais dénoncé de “procès injuste à l’image de celui de Khalifa Sall ou Karim Wade“. Ils (Ndlr : magistrats) ont souvent des comportement très égoïstes, a martelé Serigne Modou Bousso Dieng, indiquant que ces derniers doivent accepter d’avoir un supérieur, tels les commissaires de police qui acceptent l’autorité du directeur de poursuite.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


LERAL TV CANAL 33 SENEGAL


Facebook

Publicité





google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT