google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


MO GATES : Un discours, mille interrogations


Rédigé le Jeudi 28 Janvier 2021 à 18:18 | Lu 827 fois | 0 commentaire(s)




On le savait « distributeur de billets » de banque aux artistes et autres musiciens sénégalais. Mais après le meeting qu’il a tenu la semaine dernière à New York, Mohamed Diallo, alias Mo Gates, a révélé une autre facette de sa personne.

Par B. T

L’homme qui se fait appeler « millionnaire en dollar et milliardaire en Cfa » serait-il en train de changer de cap ? C’est ce que l’on se demande, après avoir écouté le discours qu’il a prononcé il y a environ quatre jours à New York, devant une bonne poignée de ressortissants sénégalais. Mohamed Diallo, alias Mo Gates, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a profité de cette tribune pour, non seulement parler de sa fortune, mais surtout, s’attaquer à «la mal gouvernance» qu’il dit sévir au Sénégal. Un sujet qu’il évoque, sans doute, pour la première fois depuis que l’homme a commencé à enflammer les réseaux sociaux avec ses billets, gracieusement offerts à ses hôtes, ses jets privés et ses richesses jugées énormes.

Haut perché sur ses près de deux mètres de taille, l’homme âgé d’une trentaine d’années n’a pas mâché ses mots. Mo Gates fait comme s’il appelait à «tout raser». Dans ses propos, parait une profonde aversion contre la manière dont le Sénégal est géré. Même s’il ne cite aucun nom, l’homme ne s’est pas privé le luxe de dénoncer «la corruption» qu’il dit sévir dans le pays.

Et pour résoudre le problème, Mo n’est pas allé loin. Il a d’abord mis au point un concept : « Na Lampe Yi Takk» (Que les lumières s’allument, en wolof). Ce que cela signifie concrètement ? Mo Gates dit, en substance, que c’est une stratégie qui consiste à clarifier les multiples points sombres qui existent au Sénégal.

Ce n’est pas tout. Pour relever le pays, l’homme très couru par les stars du Show-biz a invité les sénégalais, nantis comme lui, à venir investir au pays. C’est donc, pourrait-on dire, un appel au « retour au pays » que le milliardaire semble lancer à l’endroit de ses compatriotes, surtout les jeunes, éparpillés un peu partout à travers le monde.

Dans un wolof mâtiné d’anglais, avec quelques mots en français, le longiligne qui ne parle jamais sans rassurer sur l’origine licite de sa fortune s’est également attaqué à ceux qu’il a appelé « les politiciens de métier ». « La politique n’est pas un métier, c’est une passion », a-t-il répété à plusieurs reprises. Mais Mo Gates porte-t-il un combat ? Lequel ? Ce qu’il dit ne relève-t-il pas du déjà entendu ?

Les questions de cette nature fulminent au sujet du richissime homme d’affaires qui prend un jet privé pour aller manger des sandwichs. A ceux qui lui prêtent des ambitions politiques, il a récemment répondu qu’il n’avait «ni le temps ni l’énergie». Mais lors de son meeting New Yorkais, Mo Gates a dit ceci : «je suis prêt pour mon pays». Qu’est-ce que cela  signifie réellement ? Personne ne le sait, à part lui. Toutefois fois, ce qui est clair est que le Mo Gates qui s’est montré récemment n’a rien à voir avec celui-là, devant qui certains musiciens et autres laudateurs ont rampé pour ramasser des liasses de billets. De ce fait, même s’il se garde d’afficher des ambitions, il va sans dire que les acteurs du landernau politique frémissent déjà à l’idée de le voir, avec ses milliards et son discours révolutionnaire, fourrer sa main dans le panier de scrabble.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


LERAL TV CANAL 33 SENEGAL


Facebook

Publicité





google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT