Display Code
Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


La fortune globale des riches en Afrique a reculé de 7% en 2018 [Rapport]


Rédigé le Vendredi 12 Juillet 2019 à 00:53 | Lu 39 fois | 0 commentaire(s)



Pour la première fois après sept années consécutives de croissance, le nombre des riches dans le monde et leur fortune ont chuté en 2018, selon le rapport sur la richesse, fraîchement publié par Capgemini. Si le nombre de riches en Afrique n’a que très peu reculé, leur fortune en revanche a chuté de 7,1%.


La fortune globale des riches en Afrique a reculé de 7% en 2018 [Rapport]

C'est une sorte de confirmation des tendances générales établies récemment par plusieurs autres enquêtes. Dans son rapport annuel sur la richesse dans le monde, Capgemini ressort des chiffres globaux. En Afrique, en 2018, la population des HNWI -les personnes riches dont la fortune dépasse le million de dollars, soit plus de 585 millions de Fcfa- est en baisse de 0,7%. A ce stade, l'Afrique est la seconde région au monde, après l'Europe (-0,5%) et devant l'Asie-Pacific (-1,7%) à avoir perdu le plus de riches.

HNWI population

Par ailleurs, la fortune globale des riches africains est également en baisse de 7,1%. Comparé aux autres régions de la planète, le Continent est celui dont la population des personnes à très hauts revenus a le plus perdu d'argent en 2018.

Un recul mondial

Mais la tendance n'est pas exclusivement réservée à l'Afrique. Dans son rapport, Capgemini établit que «pour la première fois depuis sept ans, la population mondiale des riches et leur fortune ont respectivement baissé de 0,3% et de près de 3% en 2018». Seul le Moyen-Orient a vu augmenter la fortune de sa population riche.

HNWI fortune

Les auteurs du rapport imputent principalement ce trend baissier à «la chute sensible des marchés des actions, conjuguée à la lenteur de l'économie».

Comme généralement dans les rapports traitant de la richesse au niveau mondial, il y a très peu de détails ou d'analyse concernant le cas de l'Afrique dans la présente étude de Capgemini. En y regardant de près, l'évidence d'un difficile accès aux données émerge rapidement, spécifiquement en Afrique subsaharienne, la seule région où les auteurs du rapport n'ont pu, à titre d'exemple, établir la croissance en glissement annuel de la capitalisation du marché régional.

Toutefois, les tendances affichées par Capgemini vont dans le sens d'autres rapports publiés plutôt tels que le dernier classement Forbes qui se focalise sur les milliardaires africains et qui établit une baisse d'environ 8,9% de leur fortune globale.

Malgré cette tendance générale, l'étude au cas par cas montre que dans certains pays, les fortunés connaissent un essor considérable, comme en témoigne le dernier rapport du cabinet singapourien Wealth-X. A titre d'exemple, le Kenya  est le quatrième pays au monde -après le Bangladesh, la Chine et le Vietnam- où la population d'ultra-riches (UNHW) affiche la croissance la plus rapide.
 



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés



Publicité

Facebook