L’Apix: Une administration efficace pour le bien des usagers


Rédigé le Lundi 8 Avril 2024 à 22:11 | Lu 385 fois | 0 commentaire(s)



« La première édition du Forum « Invest in Sénégal » s’est tenue du 6 au 8 juillet 2023 au CICAD sous la présidence effective de S.E.M. Macky SALL, Président de la République du Sénégal, en présence de plus de 3 230 participants venant de plus de 70 nationalités et de tous les continents. Avant même le début de l’événement, nous avions déjà distribué 1 880 badges et émis 1 050 badges et accréditations sur place. Au total, 300 personnes ont été mobilisées pour l’organisation, sans compter le personnel de sécurité et de santé.


M. le Directeur Général, nous sommes sortis du Forum « Invest in Sénégal » avec des intentions d’investissements très importantes ; deux mois après le succès de ce premier rendez-vous, quels sont les progrès concrets réalisés ?

Le Forum a généré un total de 6 394,5 milliards de FCFA d’intentions de financement et d’investissement, dont 4 820 milliards de FCFA de promesses d’investissements directs qui n’engendreront pas de dettes pour l’État. Parmi les faits marquants, nous pouvons souligner :

• Un dialogue de haut niveau public et privé très productif, avec l’organisation d’une trentaine de sessions d’échanges et de mise en relation.
• Une exposition de rang mondial réunissant 40 exposants privés et publics.
• Plus de 1.000 rendez-vous d’affaires enregistrés sur la plateforme électronique du forum pour établir des projets de co-investissement et des partenariats.
• Un intérêt notable des entreprises britanniques, avec l’annonce de la création d’un fonds revolving de 2 milliards de livres sterling (1.480 milliards de FCFA) par an par UK Export Finance (UKEF) pour soutenir l’implantation d’entreprises britanniques au Sénégal.
• Des initiatives d’intermédiation avec FONGIP et BNDE pour un montant de 2 000 milliards de FCFA au profit des entreprises sénégalaises.
• Le lancement d’un Fonds de développement des territoires de 5 milliards de USD (3 000 milliards de FCFA) sous l’égide du groupe des Nations-Unies pour le développement durable.
• La signature de plusieurs lettres d’intention et de protocoles d’accord, notamment dans le domaine de l’exploration pétrolière, du développement de zones économiques spéciales, de l’assainissement urbain et de financement pour les infrastructures et l’assurance.

De plus, des discussions sont en cours concernant le PTN (terms-sheet) entre DINTS et le ministère de la Communication, des Télécommunications et de l’Économie numérique ainsi que l’engagement d’Oracle à fournir un don de 50 millions de dollars US pour la formation digitale.

Un M.O.U d’investissement hôtelier et d’une station-service par AIBD-S.A. a également été signé pour le projet « Aéroville », représentant plus de 70 milliards de FCFA d’intentions d’investissement, avec divers partenaires ».

Le Sénégal vient d’élire un nouveau Président de la République en la personne de Bassirou Diomaye Faye. Cela va-t-il davantage attirer les investisseurs à s’engager aux côtés de l’État sénégalais et du secteur privé national ?

Je tiens d’abord à féliciter le Président de la République qui offre un exemple inspirant pour la jeunesse africaine. Il prouve encore une fois que le changement par les urnes est possible et que l’expression de la démocratie est une tradition bien ancrée dans notre pays.

Indépendamment des échéances électorales, les investisseurs ont confiance en l’environnement économique du Sénégal. Pour preuve, la grande réussite du Forum qui a confirmé l’attractivité de notre pays pour les investissements directs étrangers en se classant pour la première fois dans le top 5 du classement de CNUCED 2023 du rapport mondial sur les investissements (World Investment Report) publié le 6 juillet 2023. Le pays occupe la 5ème place en tant que destination d’investissement en Afrique avec 2,6 milliards de dollars US en 2022. Ceci démontre que nous sommes ouverts aux affaires dans un climat qui reste propice et qui continuera d’être attractif. »

Qu’est-ce que ce Forum apporte comme réponse particulière à la perception actuelle de l’investissement en Afrique ?

Ce forum a ouvert une nouvelle fenêtre, surtout en ce qui concerne la perception du nouveau climat des affaires en Afrique notamment francophone où la plupart des forums de promotion des investissements se tenaient à Abidjan. Ce rendez-vous de Dakar s’est positionné comme une nouvelle destination de promotion de l’investissement en ouvrant une fenêtre sur le reste de l’Afrique et du monde. La parfaite organisation du Forum, saluée par les investisseurs venus de tous les continents, est la preuve que l’Afrique est en train de bouger, de s’ouvrir et de diversifier ses partenariats.

Ce forum a mis en lumière les énormes potentialités qu’offre notre pays qui se dirige résolument vers ses années glorieuses avec des perspectives économiques reluisantes qui en font l’une des économies les plus florissantes pour les prochaines décennies avec un taux de croissance à 2 chiffres projetés sur les décennies à venir.

Ce forum replace notre pays et surtout notre continent dans le concert des nations ouvertes pour faire du business avec tous. Nous sommes désormais un pays, je dirais un continent « open for business …»

Il semble que les Zones Économiques Spéciales deviennent le cadre privilégié de l’investissement au Sénégal. Comment les ZES, que l’APIX administre, apportent de plus à la destination d’opportunités que vous voulez faire du Sénégal ?

Dans le cadre de l’ambition affichée par S.E.M. Macky Sall Président de la République, d’arriver à une transformation structurelle de l’économie, nous mettons l’accent sur le développement des Zones économiques Spéciales.

Par la loi, l’Apix est l’administrateur de toutes les Zones Économiques Spéciales à travers une fonction de réglementation et de régulation.

Dans l’exercice de cette mission, nous offrons des facilités procédurales et fiscales à toutes les zones d’initiatives publiques ou privées existantes telles que celles de Diamniadio et de Sandiara.
La même loi donne à l’Apix, la possibilité de développer ses Zones Économiques Spéciales propres à elle.
Dans le cadre de ces activités, l’APIX a mis en place une stratégie de création et de développement de Zones Économiques Spéciales.

C’est ainsi que la Zone Economique Spéciale Intégrée de DIASS fait l’objet d’une attention particulière qui se traduit par la mise en place d’un modèle économique sous-tendu par le financement de projet. Celle de Béllé à la frontière en cours d’éclosion et d’autres sont en cours de négociation avec des collectivités territoriales.
Nous avons ainsi mis en place une société de projet dont la vocation est d’accélérer les investissements autour de projets de développement de Zones à travers le pays.

Le but ultime étant d’amorcer un développement industriel à travers ces clusters, véritables modèles de partenariats entre des investissements étrangers et nationaux et viviers d’emplois de jeunes.
 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


LERAL TV CANAL 33 SENEGAL


Facebook

Publicité





google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT