google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


Guinée Bissau : À la découverte des réseaux français et africains du président déclaré élu.


Rédigé le Mercredi 22 Janvier 2020 à 20:05 | Lu 98 fois | 0 commentaire(s)




Déclaré élu par la Commission nationale électorale le 1er jannvier dernier, Umaro Sissoco Embalo ne semble pas être un aventurier, encore moins un profane qui ne sait pas où il veut aller.

Certes, il n’est pas un politicien professionnel, à l’opposé de son adversaire Domingos Simoes Pereira, mais le nouvel homme fort de Bissau, si les résultats de la CNE sont confirmés par la Cour suprême qui a exigé un recomptage des votes, a un carnet d’adresses très fourni qu’il doit à son passé de consultant sur les questions de défense et de géostratégie. Sans nul doute, Umaro Sissoco Embalo entend s’en servir à satiété pour dérouler la vision qu’il dit avoir pour la Guinée Bissau.
La Lettre du Continent nous apprend dans sa livraison de cette semaine, que le vainqueur des élections du 29 décembre dernier est un proche de l’homme d’affaires franco-israélien Philippe Hababou Solomon. C’est en sa compagnie qu’il a fait sa première visite en tant que chef d’État au Sénégal et au Congo-Brazzaville. La LC ajoute que c’est dans  l’avion que l’homme d’affaires a l’habitude d’effectuer ses périples africains que les deux hommes ont voyagé.
Ce que ne nous dit pas, par contre la très renseignée LC, c’est que le même Solomon est le parrain du sulfureux Alexandre Benalla. L’ancien chef de cabinet adjoint de l’Elysée qui cherche à rebondir en Afrique après une descente aux enfers, est parrainé par Hababou Solomon qui ne s’en cache pas. Cependant, il n’est pas encore établi que Benalla fréquente aussi le successeur de José Mario Vaz. Mais, le nouveau consultant qui ambitionne de concurrencer l’offensive russo-chinoise en Afrique ne recule devant rien pour parvenir à ses fins. En tout cas, il peut compter sur son mentor, Solomon qui voit en lui un « garçon brillant ».
Consultant du Qatar pour ses relations africaines, l’homme d’affaires franco-israélien a déjà travaillé l’oreille du président bissau-guinéen pour son intégration dans le pole qatari, contre le royaume wahabite. Dans l’entre deux tours, Embalo niait tout contact avec le Qatar mais dans un entretien avec Dakaractu, il ne boudait pas « l’opportunité d’être financé » par ce pays.
En attendant de savoir où sa relation avec Philippe Hahabou Solomon va le mener et comment la Guinée Bissau peut tirer profit de ses réseaux d’influence, la LC renchérit et révèle la proximité entre Embalo et Richard Talbot. Défunt fondateur du groupe de logistique Getma, devenue Necotrans, il a présenté Vincent Miclet à Embalo. Miclet et Talbot sont associés en Angola au capital du Terminal Logistique 5M. À la mort de Talbot, Miclet continue de fréquenter Embalo et disposerait d’une villa luxueuse à Bissau. Il a négocié une concession près du port de Bissau pour édifier un dépôt de carburant. Avec l’arrivée au pouvoir de son ami Embalo, son implantation en Guinée Bissau devrait aller crescendo. Dans le cercle des parrains d’Embalo, la LC cite aussi Béchir Saleh, l’ex monsieur Afrique de Kadhafi.

Umaro Sissoco Embalo a su aussi tisser des liens solides avec des présidents africains en exercice. Pas nécessaire de citer le président sénégalais qu’il présente comme un « frère ». Denis Sassou Nguessou est un « père » tandis que le chef de l’Etat nigérian a eu le privilège de faire partie des présidents qui ont reçu son homologue bissau-guinéen qui s’est aussi rendu au Kenya, au Tchad et au Maroc.



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés



Facebook

Publicité





google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT / script> et avant le :