google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


Des quartiers sans eau, sous la Chaleur et la menace du Coronavirus : un moment mal « choisi » pour un retour à une situation insupportable


Rédigé le Lundi 1 Juin 2020 à 13:54 | Lu 100 fois | 0 commentaire(s)



Depuis plusieurs semaines, c’est la grogne, voire même la révolte dans certaines localités du pays. Comme pour montrer aux Dakarois (souvent gâtés pour le minimum vital-eau-électricité-structures sanitaires), des coupures d’eau sont notées dans plusieurs quartiers depuis plus de trois jours. En cette période de pandémie du Coronavirus et de chaleur, le moment est jugé alarmant…


Des quartiers sans eau, sous la Chaleur et la menace du Coronavirus : un moment mal « choisi » pour un retour à une situation insupportable
Depuis plusieurs jours, plusieurs quartiers de Dakar, surtout sa banlieue, sont en crise de la liquide précieuse et vitale : l’eau. 
Avec cette pandémie en pleine expansion dans la région de Dakar, devenue l’épicentre du Coronavirus, une maladie qui exige la propreté parmi les moyens de freiner son augmentation, mais aussi en cette période de chaleur débutante, le moment choisi par cette pénurie est plus qu’inopportun. 
Dans ces localités touchées par ce qui semble panne assez large, ou du moins non encore solutionnée, un scénario presque rangé aux oubliettes revient au goût du jour. Aux Parcelles Assinies, des charretiers avec de grands bidons qui font des va-et-vient pour ravitailler les populations, (tout en se faisant du fric devenu rare avec le Coronavirus), des femmes et enfants avec des bidons de dix litres parcourent des kilomètres pour dénicher des points d’eau non sécurisés, ou pour les mieux nantis des bidons d’eau sont achetés dans les boutiques et grandes surfaces…Voilà le décor d’un calvaire où avec cette chaleur, seules les sociétés de fabrique du liquide précieux, en concurrence serrée comme annoncé par un confrère, y gagnent. 
Pourtant ce problème devait être l’une des priorités du Président Macky Sall. Car tout le Sénégal se souvient que dès son premier mandat, il avait été accueilli par une coupure d’eau générale qui a failli pousser les populations à la révolte comme, ce fut le cas sous Wade avec l’électricité. Il fut même obligé de faire payer par l’Etat la facture bimestriel des populations touchées 
Mais voilà : plus de douze ans après le problème demeure, même avec après un bras de fer avec la SDE pour transférer sa gestion à Sen’eau… 
 
 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés








Facebook

Publicité





google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT