Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


Contrat d’affermage de l’eau : ce que Mansour Faye n’a pas dit


Rédigé le Vendredi 19 Avril 2019 à 21:24 | Lu 55 fois | 0 commentaire(s)



Le contrat d’affermage de l’eau a donc finalement été attribué à Suez, malgré que l’appel d’offres lancé par le ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement a été retoqué par l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP), devant laquelle la SDE s’était pourvue, écrit "Le Témoin" dans sa livraison du jour.


Contrat d’affermage de l’eau : ce que Mansour Faye n’a pas dit
Ainsi, poursuit le journal, la commission de dépouillement avait ressorti ses calculs et fait semblant de procéder à une nouvelle évaluation des offres. Et sans surprise, Mansour Faye a prétendu, avant de quitter son ancien ministère, que Suez avait de nouveau gagné. 

Le canard précise que Mansour Faye avait affirmé que la commission avait examiné trois offres comme lors du premier dépouillement. Ce qui n’est pas tout à fait le cas, à en croire Le Témoin, qui souligne que la multinationale française, Veolia s’était retirée de la compétition, entre temps, et avait même écrit au ministère pour l’informer de sa décision, et lui réclamer le remboursement de sa caution de 800 millions de francs Cfa. 

Ce qui n’est pas du tout anodin, toujours selon Le Témoin, puisque dès lors, Mansour Faye n’a pas voulu admettre que son appel d’offres n’avait plus aucune valeur juridique et que le gouvernement devait en lancer un autre. Et le journal de se demander, pourquoi Mansour Faye a préféré « tasser la vérité avec des bennes » ? That is the question.
 
 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés



Publicité

Facebook