google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


Vers des tensions entre pouvoir et opposition :Voici ce que Macky mijote en coulisse


Rédigé le Vendredi 10 Juillet 2020 à 19:07 | Lu 209 fois | 0 commentaire(s)



Macky Sall attend le retour à la normale pour proposer à la Commission nationale du dialogue politique le couplage des locales et des législatives. Le but, est de soulager les caisses de l’Etat touchées par la crise.


Le président de la République aurait décidé de coupler les prochaines élections locales et législatives. Selon un leader de parti de la mouvance présidentielle, le fait est déjà «acquis»,  et Macky Sall attend le retour à la normale, la fin de la pandémie et la reprise des discussions de la Commission nationale du dialogue politique pour le proposer. «Je peux te dire avec certitude que le Chef de l’Etat a décidé de coupler ces deux élections et de les tenir en 2022, une date qui correspond à la fin de la législature en cours», affirme notre

Le mandat des élus locaux, qui a expiré depuis  2019, a été prorogé à deux reprises et la classe politique n’arrive toujours pas à s’accorder sur une date consensuelle pour leur organisation. Mais à en croire notre interlocuteur, le président de la République sait qu’il ne peut pas organiser actuellement les locales à cause de la crise sanitaire. Et justement, c’est au nom de cette crise sanitaire ou plutôt de ses conséquences économiques qu’il a décidé de coupler ces deux scrutins. «Le Sénégal risque d’entrer en récession à cause du coronavirus. C’est donc un motif pour lui de coupler ces scrutins.

Cela lui fera économiser de l’argent», explique notre source.  Selon lui, le couplage de ces scrutins va soulager les  caisses de l’Etat durement touchées par la crise. Au plan politique, le couplage de ces deux scrutins lui permettra de satisfaire une vieille doléance de l’opposition. En effet, de nombreux leaders de l’opposition ne cessent de réclamer le couplage de ces scrutins pour des raisons économiques. D’autre part, et toujours au plan politique, en couplant les élections locales et législatives, Macky Sall règle l’épineuse question des investitures au niveau de la coalition Benno bokk yakaar. «Aucune personne ne devrait postuler pour deux fonctions à la fois. Avec le couplage, les candidats devront choisir entre le poste de maire et celui de député», souligne notre source.

Charles Gaïky DIENE



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


LERAL TV CANAL 33 SENEGAL


Facebook

Publicité





google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT