Display Code
Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


Rohff est sorti de prison, Samuel Eto’o a payé la caution


Rédigé le Samedi 21 Juin 2014 à 15:48 | Lu 422 fois | 0 commentaire(s)




Rohff est sorti de prison, Samuel Eto’o a payé la caution

VIPEOPLE.NET -JUSTICE – Le rappeur Rohff n’est plus derrière les barreaux. Il en a informé ses fans sur les réseaux sociaux. Son bienfaiteur ? Le footballeur camerounais Samuel Eto’o.

« Rohff Is Back », peut-on lire sur le compte Twitter du rappeur. L’auto-proclamé « Padre Du Rap Game » est sorti vendredi de prison, quelques semaines après une violente altercation avec un vendeur de la boutique Ünkut, située aux Halles et appartenant à son rival Booba. Une affaire qui avait conduit à sa mise en examen pour « violences volontaires en réunion avec préméditation ». Sur Facebook, l’intéressé a raconté son retour en liberté par le menu.

« Ce vendredi 10h30 le juge a accepté ma remise en liberté sous caution et bracelet électronique, j’apprends la nouvelle à 15h, impatient d’être à mardi pour payer ma caution au calme ». Le rappeur n’indique pas le montant mais révèle qu’il n’a pas eu attendre que passe le week-end grâce à la générosité d’un de ses amis footballeurs.

L’ami des footballeurs

« A ma grande surprise, ma caution a été réglée en début d’après-midi par un grand monsieur, en direct du Brésil ‘Samuel Eto’o Fils’ , la Grande classe ! ». S’il s’affiche souvent aux côtés de Mario Balotelli, lui aussi au Brésil pour disputer la Coupe du Monde, Rohff a donc pu compter sur un autre grand joueur pour être libéré, dans l’attente de son son procès.

Reste que si le fantasque attaquant italien est toujours en course pour les huitièmes de finale, son aîné camerounais est lui d’ores et déjà éliminé, après les deux défaites de son équipe contre le Mexique (0-1) et la Croatie (0-4). En profitera-t-il pour rendre visite à son camarade rappeur dans les prochains jours ?



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés