google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


Moussa, ce fils de Baba Diao qui gère 500 milliards par année


Rédigé le Mardi 28 Avril 2015 à 14:23 | Lu 242 fois | 0 commentaire(s)




Moussa, ce fils de Baba Diao qui gère 500 milliards par année
Eminence africaine du milieu du trading sur les bords du lac Léman, Moussa Diao supervise un portefeuille de plus de 2 millions de tonnes de produits pétroliers chaque année. Ingénieur physicien formé à la prestigieuse école polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) puis à l'institut français du pétrole, le sénégalais Moussa Diao est "tombé" dans le secteur des hydrocarbures dès l'enfance, avec un père - Abdoulaye Diao, patron d'ITOC - négociant de pétrole. Mais contrairement à ce dernier, il a choisi de faire carrière au sein d'une grande société. Il faut dire aussi que son papa est membre fondateur de Oryx. 
"J'ai rencontré les gens d'Addax (aujourd'hui Oryx Energies ndlr) et leur fondateur Jean-Claude Gandur   lors de mon stage de fins d'études. Ils cherchaient des profils africains bien formés pour développer leurs affaires sur le continent", se souvient ce matheux, responsable du desk Afrique occidentale, et connu pour sa mémoire phénoménale des chiffres. 
Responsabilité 
Séduit par la possibilité de travailler sur le continent, Moussa Diao est envoyé sur des métiers de management à peine un an après avoir été recruté et formé à son poste de trader à Genève : de 2000 à 2002, on lui confie la responsabilité de développer les activités commerciales à Cotonou, où la compagnie vient d'implanter un nouveau terminal pétrolier dédié au gaz GPL, un nouveau produit au Bénin. 
Puis il passe sept années à Abidjan, en charge du développement du négoce dans la sous-région. 
Revenu en 2009 à Genève, il supervise aujourd'hui un portefeuille de plus de 2 millions de tonnes de produits pétroliers chaque année, soit un chiffre d'affaires de plus d'un milliards de dollars, à la tête d'une équipe d'une dizaine de traders. 

Avec Jeune Afrique
 
 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés








Facebook

Publicité

Les articles les + vus de la semaine




Les articles les + commentées
google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT