Display Code
Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


Meurtre de Fallou Sène: Le lieutenant Serigne Moustapha Sané sous contrôle judiciaire


Rédigé le Samedi 15 Juin 2019 à 15:52 | Lu 38 fois | 0 commentaire(s)



Auteur présumé du tir ayant tué l'étudiant Fallou Sène, le lieutenant de gendarmerie Serigne Moustapha Sané a été inculpé hier et placé sous contrôle judiciaire pour coups mortels. Selon "Libération", c'est le même délit pour lequel Barthélémy Dias avait été inculpé après avoir ouvert le feu sur les assaillants qui attaquaient la mairie de Mermoz.


Meurtre de Fallou Sène: Le lieutenant Serigne Moustapha Sané sous contrôle judiciaire
Le lieutenant Serigne Moustapha Sané a été présenté hier au Procureur de la République par la brigade prévôtale. Auteur présumé du tir ayant conduit à la mort de l'étudiant Fallou Sène lors de manifestations à l'Université Gaston Berger de Saint-Louis, Serigne Moustapha Sané qui était à l'époque sous-lieutenant, a été acheminé directement à la cave avant de faire face au doyen des juges Samba Sall, en fin d'après- midi. Ce, en présence de son avocat, Me Khassimou Touré. 

A la suite d'un bref interrogatoire, il a été inculpé et placé sous contrôle judiciaire conformément au réquisitoire du parquet, qui estime qu'il présentait une garantie de représentativité. Serigne Moustapha Sané aura l'occasion de faire valoir sa version des faits lors de sa prochaine audition dans le fond. 

Il faut dire que ce lieutenant de la gendarmerie n'a jamais cherché à se dérober. Au contraire, dés les premières heures de l'enquête, il a reconnu être l'auteur du tir. Chef de l'unité appelée à Saint-Louis pour faire revenir l'ordre, le lieutenant Serigne Moustapha Sané a affirmé avoir été contraint d'ouvrir le feu pour se protéger et protéger ses hommes qui étaient encerclés par des étudiants en furie, dont certains étaient armés de briques. 

Pour l'histoire, plusieurs gendarmes ont été blessés lors de ces manifestations. Certains se sont retrouvés d'ailleurs avec des traumatismes ayant nécessité leur évacuation à l'hôpital Principal de Dakar. Libération reviendra amplement sur la version des faits livré par le lieutenant Serigne Moustapha Sané, qu'une certaine opinion a vite fait de condamner.


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés



Publicité

Facebook