google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


La sombre histoire de “la femme la plus laide du monde”


Rédigé le Mardi 3 Juin 2014 à 12:00 | Lu 281 fois | 0 commentaire(s)




On l’appelait "la femme la plus laide du monde", la "femme singe" ou la "femme ours". On l’a montrée dans les cirques, vivante, puis embaumée. Aujourd’hui, plus de cent cinquante ans après sa mort, Julia Pastrana est rentrée au bercail, note El Occidental. Singulier destin que celui de cette Mexicaine exhibée dans les cirques aux Etats-Unis et en Europe. Affligée d’une l’hypertrichose généralisée héréditaire, la jeune femme est hirsute. Une hyperplasie gingivale lui épaissit les lèvres et les gencives.

Dans une publicité publiée en 1854 dans The New York Times son mari et impresario la décrit comme ”le chaînon entre l’homme et l’orang-outan”. Un chaînon qui chante, danse, joue de la guitare et parle trois langues. Très amoureuse de son époux, Theodore Lent, elle survit quelques jours à la mort de leur enfant, affligé de la même pathologie. Pragmatique, le veuf fait embaumer les deux corps par un taxidermiste. Il se remarie avec une femme à barbe qui se produit avec les dépouilles, rapporte le New York Times.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 3 Août 2016 - 18:59 Vidéo: Image du jour à ne pas rater regardez









Facebook

Publicité

Les articles les + vus de la semaine




Les articles les + commentées
google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT