google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


Incroyable ! De l’argent circule pour « éliminer » Mouhamadou Makhtar Cissé


Rédigé le Samedi 25 Avril 2020 à 17:57 | Lu 176 fois | 0 commentaire(s)



Complot au cœur de la République : La danse pour obtenir la tête de Mouhamadou Makhtar Cissé (MMC).

« Mon Dieu, préservez-moi de mes amis, mes ennemis, je m’en charge ». Le ministre du Pétrole et des Energies Mouhamadou Makhtar Cissé aurait dû voir à mille reprises avant de promouvoir Pape Demba Bitèye au poste de Directeur général de la SENELEC. Un homme qui lui tourne le dos dès les premiers coups de boutoirs. Mouhamadou Makhtar Cissé est devenu une cible pour des faucons de la République.


Des faucons prêts à tout, rien que pour se payer le scalp du ministre du Pétrole et des Energies. Il n’existe pas de fumée sans feu. Mouhamadou Makhtar Cissé se retrouve renvoyé à l’abattoir pour avoir signé alors qu’il était directeur général de la SENELEC, un contrat avec la start-up sénégalaise AKILEE et qui vise à créer une solution très performante pour digitaliser le réseau électrique, afin de suivre et optimiser la consommation électrique de la clientèle. 

Un contrat qui porte sur dix ans et qui est de 186 milliards FCFA en même temps qu’il ambitionne de réduire les pertes de la SENELEC de près de 325 milliards FCFA. 500 milliards de gains sont escomptés à travers ce contrat signé des deux mains à l’époque où Mouhamadou Makhtar Cissé était directeur général de la SENELEC, par l’ensemble du Conseil d’administration de la société dont étaient membres curieusement Pape Demba Bitèye, l’actuel directeur général ainsi que les syndicats maison qui décident aujourd’hui de le déchirer. 

Le plus curieux dans le revirement et du directeur général actuel de la Sénélec Pape Demba Bitèye et des syndicalistes, c’est que des sources de Xibaaru révèlent que de fortes sommes d’argent sont en train d’être distribuées, rien que pour se payer la tête de Mouhamadou Makhtar Cissé. « Quand on veut tuer son chien, on l’accuse de rage ». 

Des politiciens lèvent des syndicalistes à coups de millions, des journalistes occupent les réseaux sociaux pour traiter Cissé de « terroriste du secteur de l’Energie », des influenceurs sont mis à contribution et même des agents de la Senelec, autrefois fidèles à MMC, lui ont tourné le dos…Et tout ça, pour des billets aux lueurs de la Sénélec… 


 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


LERAL TV CANAL 33 SENEGAL


Facebook

Publicité





google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT