google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


Gréve du Sytjust: Me Masokna Kane déplore l’arrêt du service public minimum et intercède en faveur des travailleurs de la justice


Rédigé le Jeudi 20 Août 2020 à 12:21 | Lu 168 fois | 0 commentaire(s)



Le secteur de la justice, secoué par la grève répétitive du Syndicat des travailleurs de la justice, ne laisse pas indifférent le président de SOS Consommateur, M. Masokhna Kane. Invité de l’émission de Rfm matin, l’avocat déplore le fait que le service public minimum ne soit pas assuré, malgré les mouvements d’humeurs du Sytjust. Tout de même, il soutient que les revendications du Sytjust doivent être satisfaites pour mettre un terme à ce conflit. Car, d’après lui, ces fonds ne proviennent pas de la caisse de l’Etat, mais plutôt des investisseurs. De ce fait, ils doivent être destinés à ces travailleurs de la justice.


Gréve du Sytjust: Me Masokna Kane déplore l’arrêt du service public minimum et intercède en faveur des travailleurs de la justice
Me Masokhna Kane déplore la grève du Syndicat des travailleurs de la justice (Sytjust) qui continue de perdurer et pour laquelle la population commence déjà à sentir les conséquences.

En effet, le président de SOS consommateurs soutient que c’est à l’Etat de prendre ses responsabilités pour mettre fin à ce mouvement d’humeur. « Il doit y avoir continuité du service public. Et c’est l’Etat qui a la responsabilité d’assurer ce service public. Depuis plus de dix ans, nous dénonçons ces grèves dans les services publics où on n’assure pas le service minimum. On doit assurer le service minimum. Les grévistes doivent s’organiser pour l’assurer. S’ils ne le font pas, l’Etat a les pouvoirs légaux de réquisitionner suffisamment d’agents pour assurer la continuité du service public. Ce qui n’est pas le cas pour le secteur de la justice. Et c’est déplorable. Alors que je dis que cette grèves du Sytjust n’a que trop duré »a taclé Maitre MaSokhna Kane.

Toutefois, le président de SOS Consommateur sénégalais trouve inadmissible que les grévistes soient en mouvement d’humeur et puissent percevoir normalement leur salaire. "En général dans ces services, que ça soit dans la justice, dans la santé ou dans l’éducation, quand la grève perdure, tu ne devrais pas recevoir de salaire. Or, au Sénégal, les gens font grève et reçoivent un salaire. Ils ne vont pas arrêter, ils n’arrêteront pas. C’est pourquoi les grèves durent deux mois ou plus »a-til- fustigé tout en soulignant que le Sytjust a raison sur le fond. Car soutient-il, ces grévistes ont été privés de fonds importants depuis 2013 par un décret alors que ces fonds ne provenaient pas des caisses de l’Etat. Au contraire, ces fonds provenaient des investisseurs.
LeTemoin

D’après lui, ces fonds permettaient à Sytjust de sortir la tête de l’eau « Ce sont des gens très méritants qui effectuent beaucoup de sacrifices. «Donc, il faut qu’on leur restitue ces fonds-là. Autant les revendications sont légitimes et doivent être satisfaites autant que possible, autant on doit assurer la continuité du service public. Sinon, les effets de la grève sont des effets collatéraux catastrophiques pour la population sénégalaise » a conclu le président de SOS Consommateur, Me Masokhna Kane.



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


LERAL TV CANAL 33 SENEGAL


Facebook

Publicité





google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT