Génocide des Rohingya : attention à l’arnaque (Par Ahmed Khalifa Niasse)


Rédigé le Mardi 19 Septembre 2017 à 02:55 | Lu 148 fois | 0 commentaire(s)




Génocide des Rohingya : attention à l’arnaque (Par Ahmed Khalifa Niasse)

Des levées de fonds sont indument faites par D Media sans que cela ne soit conforme à la loi. C’est une aberration que de faire croire que l’on peut faire parvenir de l’aide récoltée pour les Rohingya en Birmanie, où ils se trouvent. Ce pays est hermétiquement fermé. Même le Bengladesh voisin ne peut y introduire une once d’aide. 
  

La Turquie, un Etat souverain, n’a pu y distribuer de l’aide. Elle s’est vue contrainte de remettre son aide à la même armée, qui mène une opération d’éradication contre ces mêmes musulmans des Arakan. 

Une telle opération ne peut et ne doit être lancée par D Media sans l’aval de l’Etat. Seule une institution comme la Croix Rouge- Croissant Rouge est habilitée à agir ainsi. 
  

Le cas échéant, il est impératif d’obtenir l’aval des  autorités concernées. Les fonds récoltés devront passer par la Caisse des Dépôts et de Consignations (Cdc). 
  

Car après avoir récolté les fonds et s’être confronté à des difficultés quant à l’acheminement, que deviendra l’argent ? Qui en décidera ? Comment peut-on connaître le montant de la somme récoltée ? Et de qui ? Et le pourquoi ? 
  

De toutes les façons, cela viole l’Antiterrorist Act. Car qui nous garantit qu’une organisation terroriste ne serait pas le destinataire final des sommes récoltées ?  Il y a lieu de ne pas confondre charité et naïveté béate. 
  

Si un jour un téléthon devait être organisé pour les Rohingya, toutes les précautions  devraient être prises avec la bonne canalisation qui sied. 
  

Rappelons que les Rohingya habitent la province du Rohi ou de l’Arakan si vous préférez. Historiquement, cette province faisait partie du grand Bengale Indien. Depuis la fin du dixième siècle lorsque la Chine et l’Inde étaient passées sous le contrôle de l’empire islamique des mongols. 
  

C’est l’arrivée de la colonisation britannique, avec la colonie des Indes, qui a vu se produire de multiples détachements-rattachements en ce qui concerne cette province. Le phénomène se poursuivit jusqu’à la création récente du Pakistan Oriental devenu Bengladesh. Juste après un dernier détachement du Bengale sous autorité britannique. 
  

Rappelons, par ailleurs, que les Rohingya ont des origines africaines sur le plan ethnique. Leurs ancêtres sont des noirs africains des Iles Andaman, où habitaient les premiers Africains fondateurs de l’Asie. Bien avant l’arrivée des Indiens, des Chinois et autres Asiatiques. 


C’est en1961, avec l’avènement d’un roi extrémiste bouddhiste qui a régné sous le nom de Bouddha Baye(ou Paye) que les persécutions ont commencé. Les Rohingya sont cinq millions,  parmi les cinquante millions de Birmans, à côté d’une minorité de chrétiens d’environ six millions. Ils  ont une diaspora qui s’est établie dans les pays du Golfe (Pakistan, Inde, Bengladesh, Thaïlande). 

                                          
   
Ahmed Khalifa Niasse



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 27 Juin 2020 - 22:10 C’était Pap Malick!



google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT