Display Code
Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


Gambie: Une affaire de "chasse aux sorcières" sous Jammeh au menu de l’audience de la TRRC


Rédigé le Mardi 12 Novembre 2019 à 16:12 | Lu 27 fois | 0 commentaire(s)



La Commission Vérité, Réconciliation et Réparations (TRRC) en Gambie poursuit ses auditions. Hier, elle a ouvert l’audience sur une affaire de sorcellerie qui avait secoué la Gambie en 2009.


En effet, après la mort de sa tante, l'ancien président Yayha Jammeh avait engagé un groupe de personnes à la recherche de sorcières qui selon lui, avait envahi son pays. Ces chasseurs de sorcières étaient habillés de pantalons traditionnels rouges, équipés de tambours, de cornes de vaches et de miroirs. Ils ciblaient des agriculteurs pauvres et âgés, souvent soumis à des pressions pour qu'ils avouent leur meurtre par sorcellerie. La chasse a également eu lieu dans le quartier général de la police à Banjul. 

Devant la Commission de vérité lundi, deux policiers, Ken Mendy et Abdou Colley, ont expliqué en détail comment les exorciseurs avaient fait irruption au siège de la police et accusé au moins six policiers d'être des sorciers. «Nous avons été attristés. Nous étions en colère. Mais nous ne pouvions rien faire », a déclaré Colley. 

«Je les ai trouvés au bureau de l’IG… L’un d’eux m’a pointé une corne quand je me suis approché, mais il a dit plus tard que je ne suis pas un sorcier», ajoute Mendy. 

Au moins, six personnes ont été arrêtées. Il s’agit de Mustapha Ceesay, Yahya Darboe, Fatou Gaye, Yusupha Saine, Kumba Jatta et le commissaire Pa Silver. 

Un nombre non précisé de personnes ont été arrêtées, accusées d'être des sorcières et obligées de boire des portions mystiques. Les médias ont rapporté que plusieurs personnes étaient mortes à la suite de la chasse aux sorcières. La Commission enquête actuellement sur la chasse aux sorcières qui a touché plusieurs communautés en Gambie. Des audiences de la TRRC seront délocalisées prochainement, pour faire entendre des victimes qui ne pourraient pas faire le déplacement à Banjul.
 
 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés



Publicité

Facebook