Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


Financement extérieur non monétaire : Hausse de 75,4% du montant mobilisé par le Sénégal en 2022


Rédigé le Lundi 27 Mai 2024 à 14:06 | Lu 234 fois | 0 commentaire(s)




Financement extérieur non monétaire : Hausse de 75,4% du montant mobilisé par le Sénégal en 2022
Au titre de l’année 2022, le financement extérieur non monétaire mobilisé est ressorti en nette hausse de 75,4%, pour s’établir à 3.264,4 milliards contre 1.860,9 milliards en 2021. L’information est de la Bceao dans un rapport sur la balance des paiements et position extérieure globale du Sénégal pour l’année 2022.
Financement extérieur non monétaire : Hausse de 75,4% du montant mobilisé par le Sénégal en 2022
Selon la Bceao, les mobilisations ont été effectuées sous divers instruments, notamment les investissements directs étrangers (Ide, 1.783,1 milliards contre 1.406,5 milliards), les investissements de portefeuille (528,3 milliards contre 562,2 milliards) et les autres investissements (960,6 milliards contre -107,9 milliards).
 
 En particulier, la bonne tenue des financements au titre des autres investissements est liée aux mobilisations de l’Etat, sous forme de tirages sur des prêts adossés à des projets et programmes, et du secteur privé, à travers des prêts bancaires et le recours à des crédits commerciaux.
 
S’agissant des Ide, la consolidation observée par rapport à l’année précédente est imputable à l’augmentation des Ide sous forme d’instruments de dette (1.550,4 milliards contre 1.199,3 milliards) observée notamment dans le cadre du financement des projets d’hydrocarbures. Des investissements directs sont également notés dans les secteurs bancaire et hôtelier ainsi que dans les industries minières.
 
En ce qui concerne les investissements de portefeuille, une légère baisse des mobilisations a été enregistrée en 2022, en relation avec l’évolution des emprunts obligataires de l’Etat sur le marché financier sous-régional (273,8 contre 565,9 milliards). Il convient néanmoins de souligner que des entreprises privées ont levé sur le marché obligataire sous-régional, un montant de 261,5 milliards pour le financement de projets de développement.

 Adou Faye 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT