Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


Etats-Unis : Clash entre Donald Trump et une figure de la lutte anti-ségrégation


Rédigé le Mardi 17 Janvier 2017 à 16:30 | Lu 94 fois | 0 commentaire(s)



Donald Trump continue d’envoyer ses tweets enflammés. Le samedi 14 janvier, il s’en est pris à un symbole idéologique des américains qui n’est autre que John Lewis, un noir réputé pour sa lutte contre la ségrégation. Cet accrochage intervient alors que les États-Unis se préparent à commémorer Martin Luther King et le mouvement anti-ségrégation.


Etats-Unis : Clash entre Donald Trump et une figure de la lutte anti-ségrégation
John Lewis, 76 ans, a attiré l’ire du milliardaire après avoir annoncé qu’il boycotterait la cérémonie d’investiture du 45e président des États-Unis, vendredi prochain. Au total, 16 parlementaires démocrates ont déjà annoncé publiquement qu’ils ne participeraient pas à cette cérémonie. 
John Lewis a rajouté qu’il ne considère pas Donald Trump comme un président légitime et que les Russes ont contribué à l’élection de ce dernier en détruisant la candidature de Hillary Clinton. 
C’est alors que Donald Trump a répliqué samedi dans une série de tweets matinaux. Il martelait : « Le parlementaire John Lewis ferait mieux de passer du temps à s’occuper d’aider sa circonscription, qui est dans un état déplorable et qui se désintègre (sans parler de la criminalité qui la gangrène) plutôt que de se plaindre à mauvais escient des résultats de l’élection. Paroles, paroles, paroles – pas d’action ni de résultats. Regrettable! ». 

Au soir, Donald Trump a versé de l’huile sur le feu en reprenant son thème de campagne selon lequel les Noirs américains vivent dans des quartiers pauvres hideux où ils n’ont pas accès à l’éducation et à l’emploi. John Lewis « devrait enfin se concentrer sur les ghettos en flammes infestés par le crime », a écrit le président élu. 

Des internautes reprochent aussi à Donald Trump d’être monté au créneau justement au moment où les États-Unis s’apprêtent à rendre leur traditionnel hommage annuel à Martin Luther King. 

John Lewis avait participé aux marches de protestation de Selma à Montgomery, menées dans l’Etat de l’Alabama (sud) en 1965 au nom du droit de vote des Noirs, qui ont marqué la lutte des droits civiques aux États-Unis. Lors de l’une de ces marches, les contestataires avaient été attaqués par la police locale et John Lewis avait subi une fracture du crâne. 

John Lewis a été un compagnon de route du célèbre pasteur Martin Luther King, pacifiste mort assassiné en 1968, dont le mémorial est au cœur de Washington. 
Cette réaction du Président que beaucoup qualifient de folle car portant atteinte à la dignité de la fonction présidentielle, a suscité des réactions outrées. Cela est aussi dû au respect qui entoure la personnalité de John Lewis. 

Source: afrikmag 
 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


LERAL TV CANAL 33 SENEGAL


Facebook

Publicité





google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT