Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP

Côte d’Ivoire : Le gouvernement passe de 36 à 29 membres


Rédigé le Vendredi 13 Janvier 2017 à 01:26 | Lu 298 fois | 0 commentaire(s)


Dakarmidi – Le premier gouvernement de la 3è République de la Côte d’Ivoire mis en place, mercredi par le Premier ministre, chef du gouver...


L

Le premier gouvernement de la 3è République de la Côte d’Ivoire mis en place, mercredi par le Premier ministre, chef du gouvernement, Amadou Gon Coulibaly, comporte une particularité qui se caractérise par la réduction des portefeuilles ministériels qui passent de 36 à 29 membres.  Comparé a l’ancien attelage, on note 14 départs et 7 arrivées.  Ils sont en effet 28 ministres et 1Secrétaire d’Etat dans cette nouvelle ossature dirigée par le nouveau Premier ministre Amadou Gon Coulibaly.

Sept personnalités font leur entrée dans le gouvernement. Jean- Claude Kouassi (Emploi et Protection Sociale) y avait déjà figuré (1998-199), Thierry Tanoh (Pétrole et Energie et Energie Renouvelables), Amédé Koffi Kouakou (Infrastructures économiques), Amadou Koné (Transports). Comme le ministre Jean Claude Kouassi, il fait un retour dans l’équipe gouvernemental après un premier passage (2007-2009).

Le Général Issa Coulibaly quitte la Direction générale des Douanes pour le département des Eaux et forêts. Souleymane Diarrassouba, ex-président de l’Association professionnelle des banques et établissements financiers est coopté pour le ministère du Commerce, de l’artisanat et de la promotion des PME quand Siandou Fofana, laissant la direction du Fonds d’entretien routier, hérite du département des Infrastructures économiques. Claude Isaac Dêh (Construction, Logement et assainissement) et Mamadou Touré (Secrétariat d’Etat chargé de l’Enseignement technique) vont, également, connaitre leurs premières expériences gouvernementales.

Parmi les sortants, on note le départ d’Adama Toungara qui a passé 5 années au gouvernement, Louis André Dacoury-Tabley (1an), Moussa Dosso (13 ans) , Mamadou Sanogo (5 ans), Affoussiata Bamba-Lamine (4ans), Rémy Allah Kouadio (13 ans), Paul Koffi Koffi (4ans), Roger Kacou (4ans), Paulette Badjo (1an) et Euphrasie Yao Kouassi (1 an). Quant à Patrick Achi, il est promu Secrétaire général de la Présidence de la République.

Outre ces départs, le gouvernement Gon 1 a mis un bémol sur le genre en diminuant le nombre de femmes. Sur 9 femmes dans la dernière équipe il n’en reste que 6.

e premier gouvernement de la 3è République de la Côte d’Ivoire mis en place, mercredi par le Premier ministre, chef du gouvernement, Amadou Gon Coulibaly, comporte une particularité qui se caractérise par la réduction des portefeuilles ministériels qui passent de 36 à 29 membres.  Comparé a l’ancien attelage, on note 14 départs et 7 arrivées.  Ils sont en effet 28 ministres et 1Secrétaire d’Etat dans cette nouvelle ossature dirigée par le nouveau Premier ministre Amadou Gon Coulibaly.

Sept personnalités font leur entrée dans le gouvernement. Jean- Claude Kouassi (Emploi et Protection Sociale) y avait déjà figuré (1998-199), Thierry Tanoh (Pétrole et Energie et Energie Renouvelables), Amédé Koffi Kouakou (Infrastructures économiques), Amadou Koné (Transports). Comme le ministre Jean Claude Kouassi, il fait un retour dans l’équipe gouvernemental après un premier passage (2007-2009).

Le Général Issa Coulibaly quitte la Direction générale des Douanes pour le département des Eaux et forêts. Souleymane Diarrassouba, ex-président de l’Association professionnelle des banques et établissements financiers est coopté pour le ministère du Commerce, de l’artisanat et de la promotion des PME quand Siandou Fofana, laissant la direction du Fonds d’entretien routier, hérite du département des Infrastructures économiques. Claude Isaac Dêh (Construction, Logement et assainissement) et Mamadou Touré (Secrétariat d’Etat chargé de l’Enseignement technique) vont, é

Le premier gouvernement de la 3è République de la Côte d’Ivoire mis en place, mercredi par le Premier ministre, chef du gouvernement, Amadou Gon Coulibaly, comporte une particularité qui se caractérise par la réduction des portefeuilles ministériels qui passent de 36 à 29 membres.  Comparé a l’ancien attelage, on note 14 départs et 7 arrivées.  Ils sont en effet 28 ministres et 1Secrétaire d’Etat dans cette nouvelle ossature dirigée par le nouveau Premier ministre Amadou Gon Coulibaly.

Sept personnalités font leur entrée dans le gouvernement. Jean- Claude Kouassi (Emploi et Protection Sociale) y avait déjà figuré (1998-199), Thierry Tanoh (Pétrole et Energie et Energie Renouvelables), Amédé Koffi Kouakou (Infrastructures économiques), Amadou Koné (Transports). Comme le ministre Jean Claude Kouassi, il fait un retour dans l’équipe gouvernemental après un premier passage (2007-2009).

Le Général Issa Coulibaly quitte la Direction générale des Douanes pour le département des Eaux et forêts. Souleymane Diarrassouba, ex-président de l’Association professionnelle des banques et établissements financiers est coopté pour le ministère du Commerce, de l’artisanat et de la promotion des PME quand Siandou Fofana, laissant la direction du Fonds d’entretien routier, hérite du département des Infrastructures économiques. Claude Isaac Dêh (Construction, Logement et assainissement) et Mamadou Touré (Secrétariat d’Etat chargé de l’Enseignement technique) vont, également, connaitre leurs premières expériences gouvernementales.

Parmi les sortants, on note le départ d’Adama Toungara qui a passé 5 années au gouvernement, Louis André Dacoury-Tabley (1an), Moussa Dosso (13 ans) , Mamadou Sanogo (5 ans), Affoussiata Bamba-Lamine (4ans), Rémy Allah Kouadio (13 ans), Paul Koffi Koffi (4ans), Roger Kacou (4ans), Paulette Badjo (1an) et Euphrasie Yao Kouassi (1 an). Quant à Patrick Achi, il est promu Secrétaire général de la Présidence de la République.

Outre ces départs, le gouvernement Gon 1 a mis un bémol sur le genre en diminuant le nombre de femmes. Sur 9 femmes dans la dernière équipe il n’en reste que 6.

galement, connaitre leurs premières expériences gouvernementales.

Parmi les sortants, on note le départ d’Adama Toungara qui a passé 5 années au gouvernement, Louis André Dacoury-Tabley (1an), Moussa Dosso (13 ans) , Mamadou Sanogo (5 ans), Affoussiata Bamba-Lamine (4ans), Rémy Allah Kouadio (13 ans), Paul Koffi Koffi (4ans), Roger Kacou (4ans), Paulette Badjo (1an) et Euphrasie Yao Kouassi (1 an). Quant à Patrick Achi, il est promu Secrétaire général de la Présidence de la République.

Outre ces départs, le gouvernement Gon 1 a mis un bémol sur le genre en diminuant le nombre de femmes. Sur 9 femmes dans la dernière équipe il n’en reste que 6.

Le

 Le premier gouvernement de la 3è République de la Côte d’Ivoire mis en place, mercredi par le Premier ministre, chef du gouvernement, Amadou Gon Coulibaly, comporte une particularité qui se caractérise par la réduction des portefeuilles ministériels qui passent de 36 à 29 membres.  Comparé a l’ancien attelage, on note 14 départs et 7 arrivées.  Ils sont en effet 28 ministres et 1Secrétaire d’Etat dans cette nouvelle ossature dirigée par le nouveau Premier ministre Amadou Gon Coulibaly.

Sept personnalités font leur entrée dans le gouvernement. Jean- Claude Kouassi (Emploi et Protection Sociale) y avait déjà figuré (1998-199), Thierry Tanoh (Pétrole et Energie et Energie Renouvelables), Amédé Koffi Kouakou (Infrastructures économiques), Amadou Koné (Transports). Comme le ministre Jean Claude Kouassi, il fait un retour dans l’équipe gouvernemental après un premier passage (2007-2009).

Le Général Issa Coulibaly quitte la Direction générale des Douanes pour le département des Eaux et forêts. Souleymane Diarrassouba, ex-président de l’Association professionnelle des banques et établissements financiers est coopté pour le ministère du Commerce, de l’artisanat et de la promotion des PME quand Siandou Fofana, laissant la direction du Fonds d’entretien routier, hérite du département des Infrastructures économiques. Claude Isaac Dêh (Construction, Logement et assainissement) et Mamadou Touré (Secrétariat d’Etat chargé de l’Enseignement technique) vont, également, connaitre leurs premières expériences gouvernementales.

Parmi les sortants, on note le départ d’Adama Toungara qui a passé 5 années au gouvernement, Louis André Dacoury-Tabley (1an), Moussa Dosso (13 ans) , Mamadou Sanogo (5 ans), Affoussiata Bamba-Lamine (4ans), Rémy Allah Kouadio (13 ans), Paul Koffi Koffi (4ans), Roger Kacou (4ans), Paulette Badjo (1an) et Euphrasie Yao Kouassi (1 an). Quant à Patrick Achi, il est promu Secrétaire général de la Présidence de la République.

Outre ces départs, le gouvernement Gon 1 a mis un bémol sur le genre en diminuant le nombre de femmes. Sur 9 femmes dans la dernière équipe il n’en reste que 6.

Le premier gouvernement de la 3è République de la Côte d’Ivoire mis en place, mercredi par le Premier ministre, chef du gouvernement, Amadou Gon Coulibaly, comporte une particularité qui se caractérise par la réduction des portefeuilles ministériels qui passent de 36 à 29 membres.  Comparé a l’ancien attelage, on note 14 départs et 7 arrivées.  Ils sont en effet 28 ministres et 1Secrétaire d’Etat dans cette nouvelle ossature dirigée par le nouveau Premier ministre Amadou Gon Coulibaly.

Sept personnalités font leur entrée dans le gouvernement. Jean- Claude Kouassi (Emploi et Protection Sociale) y avait déjà figuré (1998-199), Thierry Tanoh (Pétrole et Energie et Energie Renouvelables), Amédé Koffi Kouakou (Infrastructures économiques), Amadou Koné (Transports). Comme le ministre Jean Claude Kouassi, il fait un retour dans l’équipe gouvernemental après un premier passage (2007-2009).

Le Général Issa Coulibaly quitte la Direction générale des Douanes pour le département des Eaux et forêts. Souleymane Diarrassouba, ex-président de l’Association professionnelle des banques et établissements financiers est coopté pour le ministère du Commerce, de l’artisanat et de la promotion des PME quand Siandou Fofana, laissant la direction du Fonds d’entretien routier, hérite du département des Infrastructures économiques. Claude Isaac Dêh (Construction, Logement et assainissement) et Mamadou Touré (Secrétariat d’Etat chargé de l’Enseignement technique) vont, également, connaitre leurs premières expériences gouvernementales.

Parmi les sortants, on note le départ d’Adama Toungara qui a passé 5 années au gouvernement, Louis André Dacoury-Tabley (1an), Moussa Dosso (13 ans) , Mamadou Sanogo (5 ans), Affoussiata Bamba-Lamine (4ans), Rémy Allah Kouadio (13 ans), Paul Koffi Koffi (4ans), Roger Kacou (4ans), Paulette Badjo (1an) et Euphrasie Yao Kouassi (1 an). Quant à Patrick Achi, il est promu Secrétaire général de la Présidence de la République.

Outre ces départs, le gouvernement Gon 1 a mis un bémol sur le genre en diminuant le nombre de femmes. Sur 9 femmes dans la dernière équipe il n’en reste que 6.

premier gouvernement de la 3è République de la Côte d’Ivoire mis en place, mercredi par le Premier ministre, chef du gouvernement, Amadou Gon Coulibaly, comporte une particularité qui se caractérise par la réduction des portefeuilles ministériels qui passent de 36 à 29 membres.  Comparé a l’ancien attelage, on note 14 départs et 7 arrivées.  Ils sont en effet 28 ministres et 1Secrétaire d’Etat dans cette nouvelle ossature dirigée par le nouveau Premier ministre Amadou Gon Coulibaly.

Sept personnalités font leur entrée dans le gouvernement. Jean- Claude Kouassi (Emploi et Protection Sociale) y avait déjà figuré (1998-199), Thierry Tanoh (Pétrole et Energie et Energie Renouvelables), Amédé Koffi Kouakou (Infrastructures économiques), Amadou Koné (Transports). Comme le ministre Jean Claude Kouassi, il fait un retour dans l’équipe gouvernemental après un premier passage (2007-2009).

Le Général Issa Coulibaly quitte la Direction générale des Douanes pour le département des Eaux et forêts. Souleymane Diarrassouba, ex-président de l’Association professionnelle des banques et établissements financiers est coopté pour le ministère du Commerce, de l’artisanat et de la promotion des PME quand Siandou Fofana, laissant la direction du Fonds d’entretien routier, hérite du département des Infrastructures économiques. Claude Isaac Dêh (Construction, Logement et assainissement) et Mamadou Touré (Secrétariat d’Etat chargé de l’Enseignement technique) vont, également, connaitre leurs premières expériences gouvernementales.

Parmi les sortants, on note le départ d’Adama Toungara qui a passé 5 années au gouvernement, Louis André Dacoury-Tabley (1an), Moussa Dosso (13 ans) , Mamadou Sanogo (5 ans), Affoussiata Bamba-Lamine (4ans), Rémy Allah Kouadio (13 ans), Paul Koffi Koffi (4ans), Roger Kacou (4ans), Paulette Badjo (1an) et Euphrasie Yao Kouassi (1 an). Quant à Patrick Achi, il est promu Secrétaire général de la Présidence de la République.

Outre ces départs, le gouvernement Gon 1 a mis un bémol sur le genre en diminuant le nombre de femmes. Sur 9 femmes dans la dernière équipe il n’en reste que 6.

Le premier gouvernement de la 3è République de la Côte d’Ivoire mis en place, mercredi par le Premier ministre, chef du gouvernement, Amadou Gon Coulibaly, comporte une particularité qui se caractérise par la réduction des portefeuilles ministériels qui passent de 36 à 29 membres.  Comparé a l’ancien attelage, on note 14 départs et 7 arrivées.  Ils sont en effet 28 ministres et 1Secrétaire d’Etat dans cette nouvelle ossature dirigée par le nouveau Premier ministre Amadou Gon Coulibaly.

Sept personnalités font leur entrée dans le gouvernement. Jean- Claude Kouassi (Emploi et Protection Sociale) y avait déjà figuré (1998-199), Thierry Tanoh (Pétrole et Energie et Energie Renouvelables), Amédé Koffi Kouakou (Infrastructures économiques), Amadou Koné (Transports). Comme le ministre Jean Claude Kouassi, il fait un retour dans l’équipe gouvernemental après un premier passage (2007-2009).

Le Général Issa Coulibaly quitte la Direction générale des Douanes pour le département des Eaux et forêts. Souleymane Diarrassouba, ex-président de l’Association professionnelle des banques et établissements financiers est coopté pour le ministère du Commerce, de l’artisanat et de la promotion des PME quand Siandou Fofana, laissant la direction du Fonds d’entretien routier, hérite du département des Infrastructures économiques. Claude Isaac Dêh (Construction, Logement et assainissement) et Mamadou Touré (Secrétariat d’Etat chargé de l’Enseignement technique) vont, également, connaitre leurs premières expériences gouvernementales.

Parmi les sortants, on note le départ d’Adama Toungara qui a passé 5 années au gouvernement, Louis André Dacoury-Tabley (1an), Moussa Dosso (13 ans) , Mamadou Sanogo (5 ans), Affoussiata Bamba-Lamine (4ans), Rémy Allah Kouadio (13 ans), Paul Koffi Koffi (4ans), Roger Kacou (4ans), Paulette Badjo (1an) et Euphrasie Yao Kouassi (1 an). Quant à Patrick Achi, il est promu Secrétaire général de la Présidence de la République.

Outre ces départs, le gouvernement Gon 1 a mis un bémol sur le genre en diminuant le nombre de femmes. Sur 9 femmes dans la dernière équipe il n’en reste que 6.

Le premier gouvernement de la 3è République de la Côte d’Ivoire mis en place, mercredi par le Premier ministre, chef du gouvernement, Amadou Gon Coulibaly, comporte une particularité qui se caractérise par la réduction des portefeuilles ministériels qui passent de 36 à 29 membres.  Comparé a l’ancien attelage, on note 14 départs et 7 arrivées.  Ils sont en effet 28 ministres et 1Secrétaire d’Etat dans cette nouvelle ossature dirigée par le nouveau Premier ministre Amadou Gon Coulibaly.

Sept personnalités font leur entrée dans le gouvernement. Jean- Claude Kouassi (Emploi et Protection Sociale) y avait déjà figuré (1998-199), Thierry Tanoh (Pétrole et Energie et Energie Renouvelables), Amédé Koffi Kouakou (Infrastructures économiques), Amadou Koné (Transports). Comme le ministre Jean Claude Kouassi, il fait un retour dans l’équipe gouvernemental après un premier passage (2007-2009).

Le Général Issa Coulibaly quitte la Direction générale des Douanes pour le département des Eaux et forêts. Souleymane Diarrassouba, ex-président de l’Association professionnelle des banques et établissements financiers est coopté pour le ministère du Commerce, de l’artisanat et de la promotion des PME quand Siandou Fofana, laissant la direction du Fonds d’entretien routier, hérite du département des Infrastructures économiques. Claude Isaac Dêh (Construction, Logement et assainissement) et Mamadou Touré (Secrétariat d’Etat chargé de l’Enseignement technique) vont, également, connaitre leurs premières expériences gouvernementales.

Parmi les sortants, on note le départ d’Adama Toungara qui a passé 5 années au gouvernement, Louis André Dacoury-Tabley (1an), Moussa Dosso (13 ans) , Mamadou Sanogo (5 ans), Affoussiata Bamba-Lamine (4ans), Rémy Allah Kouadio (13 ans), Paul Koffi Koffi (4ans), Roger Kacou (4ans), Paulette Badjo (1an) et Euphrasie Yao Kouassi (1 an). Quant à Patrick Achi, il est promu Secrétaire général de la Présidence de la République.

Outre ces départs, le gouvernement Gon 1 a mis un bémol sur le genre en diminuant le nombre de femmes. Sur 9 femmes dans la dernière équipe il n’en reste que 6.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés

VIP POLITIQUES | Actualité de VIP | VIP Sportifs | VIP Leader | VIP Africa | VIP professeurs | VIP STORY | VIDEOS | VIP Emissions | VIP Frasques | VIP Contribution | VIP International | VIP BUSINESS | VIP POTINS | VIP MODE | VIP PEOPLES | VIP SHOWBIZZ | VIP Interviews | Insolites | Musique | Revue de Presse | Contribution de TANGE





LERAL TV CANAL 33 SENEGAL

Les articles les + commentées


http://ads.stickyadstv.com/vast/vpaid-adapter/2464593

Facebook



Les articles les + vus de la semaine





google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT