google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


Bradage foncier à Kolda : le maire de Pakour, Diarga Sané, perdu par la version de l’homme d’affaires Mamadou Oumar Sall


Rédigé le Mercredi 5 Mai 2021 à 21:05 | Lu 175 fois | 0 commentaire(s)



Au cœur d’un bradage foncier d’une superficie de 1000 hectares au profit d’un homme d’affaires, Diarga Sané, le maire de Pakour (Kolda), fait face au courroux des populations de sa commune. Acculé par ces dernières, le maire déclare avoir affecté les terres en échange d’une contrepartie de 50 millions de F CFA tandis que de l’autre côté, l’homme d’affaires, saisi par les contestataires, sert une autre version parlant d’un simple contrat moral avec l’édile.


Bradage foncier à Kolda : le maire de Pakour, Diarga Sané, perdu par la version de l’homme d’affaires Mamadou Oumar Sall
Depuis quelques temps, ça chauffe dans la commune de Pakour, département de Vélingara. Les populations de cette contrée continuent de perturber la quiétude du maire, Diarga Sané, depuis que ce dernier a affecté 1000 hectares de leur vallée agricole à un homme d’affaires très connu dans la spéculation foncière.

Après un rude bras de fer suivi d’arrestations de certains contestataires, ces habitants, qui réclament la rétrocession des terres de leur commune, ne sont pas prêts à lâcher du lest. Ils ont d’ailleurs bénéficié du renfort de l’activiste Guy Marius que les jeunes de Pakour auraient sollicité dans leur combat contre ce qu’ils qualifient de bradage foncier.

« Seul un contrat moral me lie avec le maire », dixit l’homme d’affaires »
Sommé de répondre face à ses administrés ayant envahi son bureau, le maire Diarga Sané a justifié l’affectation des 1000 hectares de la commune à l’homme d’affaires Oumar Sall par une contrepartie financière de 50 millions dans les caisses de la commune.

A la question de savoir s’il a eu à encaisser la somme, dès lors que la délibération municipale date de 2016, l’édile a tenté de justifier le retard du paiement par les séries de contestations notées chez populations.

«L’homme d’affaires est prêt à décaisser les 50 millions si toutefois les habitants de la commune arrêtent de s’en prendre à son projet qui est déjà en cours. Et cet argent pourrait servir à la commune », a tenté de calmer le maire acculé par les membres de la délégation des populations.

Non convaincu par les explications fournies par ce dernier, un groupe, composé de notables de la commune, n’a pas tardé à prendre la direction du siège de la société l’homme d’affaires, bénéficiaire des 1000 hectares.

Sur place, nous renseigne-t-on, la version servie par l’investisseur s’est révélée toute autre. Et selon des participants à cette rencontre, le businessman, interpellé sur les termes de son « deal » avec le maire, aurait argué que seul un contrat moral le lie avec la municipalité.

En revanche, le maire, Diarga Sané, que nous avons contacté pour recueillir sa version a, quant à lui, relativisé les faits. Il a avancé que la somme dont il parlait provient de la vente de l’hectare à 50 mille francs, comme le stipulent les textes sur le foncier, et que l’argent payé par l’homme d’affaires se trouve au Trésor public.
« Le Témoin »
 
 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


LERAL TV CANAL 33 SENEGAL


Facebook

Publicité





google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT