google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


Affaire Sweet Beauté : la COJER et le MEER à boulets rouges sur Sonko et des Organisations de Femmes


Rédigé le Lundi 1 Mars 2021 à 08:26 | Lu 73 fois | 0 commentaire(s)



La Bataille de la communication est lancée entre Sonko et le camp présidentiel. Dans une déclaration politique rendue publique ce dimanche 28 février 2021, les Jeunesses Républicaines constituées par la COJER et le MEER, ont réagi à l’Affaire Sweet Beauté. Des tirs à l’arme lourde, ils en ont lâché sur Sonko, mais les Organisations de Femmes qui semblent s’abstenir sur cette question en ont aussi reçu. Voici l’intégralité de leur riposte face aux attaques contre leur camp.


Depuis quelques semaines, une obscure affaire de mœurs défraie la chronique et empuantit l’actualité nationale. C’est vrai qu’en d’autres temps et pour d’autres Acteurs, cette affaire aurait été rangée sur le registre des « faits divers » ordinaires qui, hélas, scandent notre vie quotidienne. Dès lors, on comprend aisément, que la pestilence nauséabonde qui nourrit un déchaînement frénétique de passions, de mensonges, de manipulations et de violences, est due, exclusivement, à l’implication dans cette sombre affaire, de l’une des figures principales de l’Opposition politique.

Pourtant, la donne est simple : une jeune sénégalaise a déposé une plainte, pour viol, contre un homme politique, de surcroît Député à l’Assemblée Nationale du Sénégal. Celui – ci, agite, mensongèrement, le manteau de son Immunité Parlementaire pour ne pas déférer devant la Section de Recherches de la Gendarmerie Nationale, obligeant ainsi, la mise en branle d’une procédure telle que définie par les Lois et Règlements en vigueur au Sénégal. Pour notre Parti et pour les Démocrates et Républicains de ce pays, cette affaire privée ne devait, en aucun cas, autoriser des interférences politiciennes pouvant obstruer sa résolution par la seule institution dédiée qu’est la Justice !

Fidèles à cette position de principe et en dépit de toutes formes de provocations, jamais nous n’avons, tout au cours du déroulement de la procédure, élevé la voix pour intervenir sur cette question, préoccupés que nous sommes par la résolution des aspirations profondes du peuple sénégalais.

Mais, rattrapé par ses propos contradictoires permanents, enferré dans ses mensonges (sa marque de fabrique) et voulant éviter, à tout prix, une quelconque confrontation avec la plaignante, l’Honorable Député, choisit alors la posture la plus commode, celle adoptée généralement par tous les politiciens qui ont maille à partir avec la Justice : la Thèse du « Complot » !!!

Depuis lors, une gigantesque opération de Communication est déclenchée par le biais des media classiques et via les Réseaux Sociaux qui s’appliquent, au travers d’une cabale immonde à détruire la jeune fille. La boue, les boules puantes et la cyber – haine en bandoulière, des individus tiennent des propos hallucinés au quotidien et procèdent à des montages ignobles dans le but exclusif de disqualifier la jeune fille et de servir de « boucliers » au « Président » !

Jamais dans notre histoire politique nationale, pareils délires et pratiques politiciennes aussi abjectes, n’ont été connus. Ils ont pour finalité de rendre instable et ingouvernable le pays, de diviser notre société, de transformer une question privée en question nationale et politique.

Ainsi, toute la « Légion Anti – pouvoir » se mobilise : des composantes de la Société Civile, s’écartant de ce qui forge leur identité première, à savoir l’équidistance des forces politiques en compétition, s’affichent ostensiblement avec un camp ; des Maîtres du Savoir – Savant versent dans un « intello – populisme » et cèdent à la « servitude volontaire » ; des Organisations de Femmes, à quelques jours de la célébration du 08 Mars, refusent de soutenir une femme à qui toute présomption de Vérité est déniée… Bref, toute cette engeance, tente de nous imposer l’inacceptable : qu’un homme politique insulte, fomente, agresse, décide de qui doit le juger, refuse de déférer aux convocations d’Institutions légales, piétine le Droit, récuse les piliers de notre système judiciaire, sans qu’aucune voix ne s’élève et que meurt l’Etat de Droit pour qu’il n’y ait qu’un Droit dans l’Etat !!!

Dans cette liste, figurent deux vieux briscards de la vie politique qui ont blanchi sous le harnais et sont d’anciens combattants de toutes les batailles perdues qui hier encore, rendaient visite à l’Honorable Député. C’était, de guerre lasse, pour se prosterner devant la Media - Star et une occasion pour disqualifier la politique du Président Macky Sall sur des questions stratégiques majeures.

La légèreté de tels propos et la grossièreté de pareils mensonges, ne méritent guère de longs développements. Nos compatriotes savent que le Président Macky Sall a très tôt pris la mesure de la gravité de la pandémie. Grâce au Programme de Résilience Economique et Sociale et au Plan de Relance, le Président Macky Sall a permis à des millions de familles de faire face aux difficultés socioéconomiques induites par la Covid 19.

Il a épargné les Entreprises de faillites certaines grâce à des soutiens multiformes qui vont de reports, voire d’abandons, de charges, de protection de l’Emploi, en refusant les « licenciements Covid », jusqu’aux garanties bancaires et la mise en place d’une Force Covid 19 avec Comité de Pilotage ! Aujourd’hui, notre pays est engagé dans une vaste Campagne de vaccination, au grand bénéfice de nos populations. Protéger, sécuriser et améliorer la qualité de la vie des Sénégalais, tels demeurent les axes permanents des dynamiques politiques déroulées par le Président Macky Sall, hautement appréciées de nos compatriotes et fortement saluées par le reste du monde. Les rodomontades et autres contes de fées racontés par ces deux renégats, ne nous affectent point. Ils sont à ranger dans le musée des vieilleries et des vétilles qui ont tant fait mal à la pratique politique au Sénégal.

Dans tous les cas, les Jeunesses Républicaines constituées par la COJER et le MEER, exhortent l’Etat à créer les conditions pour le Droit soit toujours dit, que les populations et les biens soient protégés.

Elles félicitent et encouragent le Président Macky Sall, à persister dans sa mobilisation au service des Sénégalais comme en attestent les pas de géant franchis dans la politique des « 100.000 Logements ». Pour les Jeunesses Républicaines, dans l’affaire judiciaire privée en cours, les seules attitudes qui vaillent sont la présomption d’innocence pour l’Accusé et la présomption de vérité pour l’Accusatrice. Toute autre posture ouvrirait la voie à toutes les dérives, notamment l’installation d’une situation dangereuse souhaitée et entretenue par les « Politiciens des Mille Collines » !!
Sombre perspective, que jamais nous n’accepterons !
Dakar, ce 28 Février 2021



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


LERAL TV CANAL 33 SENEGAL


Facebook

Publicité





google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT