google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Vipeoples.net  | Site d'actualité générale sénégalaise des VIP


ACCIDENT SUR LES CHANTIERS DU TER A FASS MBAO: Un gros caillou tombe du pont en construction sur la tête d’une femme


Rédigé le Jeudi 5 Décembre 2019 à 21:22 | Lu 62 fois | 0 commentaire(s)



Outre les nombreux désagréments causés à longueur de journée, les travaux du pont du Train express régional (Ter), situés juste à hauteur du passage à niveau de Fass Mbao, empêchent également les populations de la localité de dormir du sommeil du juste. Avant-hier, vers 20h, une femme a été grièvement blessée par un gros caillou tombé du pont en construction.


Encore un accident, avant-hier nuit, sur les chantiers du Train express régional (Ter), situés à Fass Mbao en banlieue dakaroise. La victime est une dame d’âge mûr, qui était en compagnie de son mari au moment du drame. Le couple en question revenait d’une course et empruntait le rebord du pont pour passer. 

Mais, soudain, un gros caillou déboule du haut du pont en question et tombe sur la tête de la jeune femme, qui hurle, s’écroule au sol et se tord de douleurs. Elle saigne en abondance, se retrouve avec de graves et profondes blessures crâniennes, et sollicite de l’aide. Des passants et son mari accourent, se portent à son chevet et lui portent assistance, histoire de freiner l’hémorragie externe. 

La victime sortie hier de l’hôpital, la Direction du Ter prend en charge les frais médicaux 

Des gendarmes qui veillaient sur les chantiers du Ter arrivent sur les lieux et alertent les sapeurs-pompiers. Malgré l’accès difficile des lieux du drame, les soldats du feu arrivent et l’acheminent au centre hospitalier de Fann. Il y a eu cependant plus de peur que de mal. Aux dernières nouvelles, la victime est sortie hier matin de l’hôpital et, est rentrée à la maison en compagnie de son mari. On souffle que la Direction du Ter a décidé de prendre en charge les frais médicaux de la jeune femme. 

Un enfant de 8 ans, en partance pour le Gamou de Tivaouane, s’est fait écraser par un camion 

Deux accidents horribles sur les chantiers du Ter à Fass Mbao, dont l’un mortel, ont été enregistrés en l’espace de moins de deux mois depuis le début des travaux du pont sur le passage à niveau de la localité. Avant le drame d’avant-hier nuit, un autre beaucoup plus effroyable a été noté à la veille du dernier Gamou, juste à l’entrée de la principale route dénommée Tally Mame Diarra dudit quartier. 

Un enfant de 8 ans – qui devait se rendre au Gamou de Tivaouane - s’est fait écraser par un gros camion sur la route Tally Mame Diarra, à la veille de l’évènement religieux. En attendant d’embarquer pour la cité religieuse, l’élève en cours préparatoire (Cp) avait profité de l’occasion pour faire du vélo, en compagnie de son frère, qui poussait par derrière l’engin pour l’aider à bien conduire. Mais, hélas, le gamin avait fait une fausse manœuvre avant que sa tête ne se retrouve brusquement sous les roues arrières du camion qui reculait.  

Défaut d’éclairage public sur les chantiers du Ter…, Fass Mbao livré aux agresseurs et graves accidents routiers  

Les risques d’accidents corporels et mortels sont réels sur les chantiers du Ter à Fass Mbao. Cette situation résulte des nombreuses difficultés auxquelles les populations sont confrontées nuit et jour, en traversant les emprises du pont en construction du Train express régional (Ter). Notamment à hauteur des rails. On note parmi les difficultés en question, le défaut d’éclairage public sur les chantiers et ses environs immédiats. 

Ce qui pousse les gens à utiliser la lampe torche de leurs téléphones portables pour s’éclairer et traverser, au risque de s’engouffrer accidentellement dans des tranchées ouvertes et sans panneaux d’alerte. Mais cela fait de ces gens-là des proies toutes faites pour les malfaiteurs, qui les repèrent facilement de loin via le faisceau lumineux de leurs appareils téléphoniques. 

On déplore également les incessants plans de déviation ou de contournement des automobilistes et des populations. 

Les personnes du troisième âge et les enfants sont en danger de mort en permanence. Ces derniers peuvent être victimes d’accident routier à tout instant, au moment de sortir en courant de leurs maisons. Ceci à cause de l’absence de blocs de béton ou de gardes-fous devant les concessions, histoire d’éviter que les véhicules ne finissent leurs courses dans les habitations ou ne percutent les gens.  



Vieux Père NDIAYE jotaay.com


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés

Dans la même rubrique :
< >


LERAL TV CANAL 33 SENEGAL


Facebook

Publicité





google.com, pub-6479506562269384, DIRECT, f08c47fec0942fa0 smartadserver.com, 1097, DIRECT